Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Menez-moi en bateau...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
acacia
Poète
Poète


Nombre de messages : 107
Age : 82
Localisation : LIMOGES
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Menez-moi en bateau...   Lun 20 Déc - 1:12

« Oh ! Maman ! Tu as vu le bateau en verre? On voit le fond de la mer... Je veux y aller! »
Melwina (6 ans), tirant sa mère par la jupe, l'obligea à prendre place dans la file de gens, qui attendaient leur tour pour pénétrer dans la cage translucide d'où l'on pouvait admirer les fonds sous-marins... C'était un magnifique spectacle qui méritait bien qu'on s'y arrêtât, et qu'on y passât deux heures, au cours d'une visite guidée... L'attente était longue. Cependant, la petite fille faisait preuve d'une patience admirable. Pas un instant, elle ne montra de l'énervement.. . On ne la vit pas taper des pieds, ni pleurer pour se plaindre qu'il y avait trop de monde, qu'on pourrait rentrer à la maison et revenir une autre fois... quand il n'y aurait plus personne... quand le bateau serait libre...
Enfin, leur tour arriva. Melwina et sa mère posèrent le pied sur l'embarcation, qui paraissait légère et fragile, et la petite fille fut surprise de constater la stabilité et la solidité du bateau.
Un livret leur fut distribué pour compléter les explications du guide. C'était un musée vivant, on n'avait attribué aucun chiffre aux espèces qui évoluaient librement, se laissant admirer et réalisant un numéro aquatique pour se dérober et réapparaître un peu plus loin, au milieu d'un jet d'écume. Très enthousiaste, Melwina tapait des mains, se penchait, s'allongeait presque à fond de cale, comme si elle aurait aimé caresser ou prendre entre ses doigts une perche arc-en-ciel, ou un poisson aux couleurs magnifiques qui se déplaçait avec grâce et légèreté.
La petite fille avait l'impression de vivre un véritable conte de fées, avec les algues qui se tordaient dans tous les sens, les poissons qui nageaient très vite pour échapper à leurs prédateurs .Les gros spécimens eux-mêmes se frayaient un chemin entre les pierres et les plantes qui vivaient au fond de l'eau...
« Viens voir, Maman... Ce gros poisson aux écailles dorées, aux yeux vifs, à la nageoire frétillante... .Il a l' air de vouloir me parler... On dirait qu'il me demande de le suivre ».
Et avant que sa mère ne pût intervenir, Melwina avait disparu (Mais comment ?...) et se retrouva derrière la vitre, au milieu d'une faune nombreuse, grouillante de vie et de couleurs... Coquillages, crustacés, et la flore aussi exceptionnellement belle, vivaient en parfaite harmonie... une impression de détente, de douceur, de bien-être, semblait se dégager de ce lieu. Melwina s'y sentit tout de suite à l'aise, et se mit à nager, à plonger... Elle se faufilait entre les plantes, comme une petite sirène. Elle était dans son élément et y évoluait parfaitement parmi les habitants qui ne s'étonnaient même pas de cette étrange présence... Mais plus haut, la pauvre mère de Melwina, se rongeait les sangs, interrogeant tout le monde. Le guide, les visiteurs, personne n'avait vu comment la petite fille leur avait fait faux-bond et où elle pouvait se trouver en ce moment...
Ils étaient loin de penser à ce qui se passait quelques mètres plus bas !
Melwina disait bonjour à ses nouveaux amis, caressait une algue verte, qui se penchait dans un salut cérémonieux et se trémoussait avec grâce... Les coraux étaient blancs comme neige Des taches de lumière se reflétaient dans l'eau et dansaient, jouant avec les crevettes roses qui s'agitaient, les étoiles de mer, qui se cachaient pour échapper aux cruelles dents des anémones, qui feraient bien une seule bouchée de ces petites créatures à sept branches, qui étaient alertes et rusées, mais qui, en face de l'ennemi, n'en menaient pas large...
Curieuse, Melwina plongeait au fond de l'océan. Elle cueillait entre ses dents une jolie fleur argentée, ou coinçait, entre ses petits doigts, une coquille, dont elle admirait la forme conique : « ... Que c'est beau! » s'exclamait la petite fille. »
Quand elle eut bien repéré les lieux, familiarisée avec ce nouvel environnement, Melwina se retourna et vit un énorme mammifère à l'allure pacifique, dont la gueule, s'ouvrant sur des mâchoires puissantes et rosées, montrait d'impressionnantes rangées de dents blanches et scintillantes... Il fit un clin d'œil à Melwina, agita sa nageoire caudale, et se renversa sur le dos... Son ventre blanc brillait et ses deux ailerons battaient l'eau. Il s'en servit comme de deux rames, et sa queue s'agita, faisant signe à la petite fille de s'approcher...
Melwina, impressionnée, mais rassurée, éclata de rire.., elle caressa la peau douce et satinée de l'animal qui, se retournant sur le dos, saisit la petite fille et la posa délicatement ...sur sa tête...! Il nagea longtemps, et Melwina admirait les paysages marins qui défilaient, aussi variés et extraordinaires que ceux que l'on rencontre sur la terre ... Heureuse, mais fatiguée de ce voyage imprévu, soudain, Melwina s'affala de tout son long sur le dos stable de son ami, qui, se rendant compte de la situation, revint sur ses pas et s'approcha du bateau de verre... Il souleva une trappe, et fit glisser de son corps sur le parquet de l'embarcation, la petite fille qui dormait profondément, un sourire sur ses lèvres... Puis, il referma la trappe tout doucement et s'éloigna...
La mère de Melwina retrouva sa fillette, endormie sous un banc... Elle la prit dans ses bras, la couvrit de baisers..., et rentra chez elle au plus tôt.....
Triste Pleur Rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Menez-moi en bateau...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enorme bateau
» Très vieux bateau
» Sécurité alarme et coupe-gaz pour chaudière de bateau à vapeur.
» un autre bateau amorceur par aldo
» Clubs bateau à vapeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Histoires-
Sauter vers: