Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Jardin blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
acacia
Poète
Poète


Nombre de messages : 107
Age : 82
Localisation : LIMOGES
Date d'inscription : 10/11/2010

MessageSujet: Jardin blanc   Mar 21 Déc - 19:26

En ces jours d’hiver avant la date, la neige s’est invitée dans notre pays. A gros flocons blancs, qui descendent du ciel et se posent au sol où ils rencontrent le froid. Alors ils s’installent, prennent possession de nos rues, de nos jardins assoupis sous une épaisse couche, un édredon épais. Des capuchons en forme de bonnets sur les poteaux, de gros matelas doux comme de la ouate où avec plaisir les gros ours polaires se prélasseraient.
Les enfants s’en donnent à cœur joie. D’énormes bonshommes de neige sortent de ce grand manteau blanc , l’air ahuri , une carotte à la place du nez, deux billes de verre qui brillent et semblent arriver de nulle part, et qui leur servent d’yeux , une pipe factice à la bouche. Une grande écharpe rouge, qui flotte au vent glacé de ce petit matin, leur porte les nouvelles d’ailleurs. Un oiseau effronté, le bec avide et la gorge profonde, rêve au sommet de leur tête surmontée d’un chapeau à large bord, attendant des jours meilleurs.
Mais la neige continue à tomber, elle tourne et virevolte, en légers tourbillons, s’accroche comme une lumière au bout des branches. Le soleil joue avec les éclats transparents de ses facettes, et la lune donne rendez-vous aux étoiles pour étinceler de plus belle et rivaliser avec tant de beauté, et de pureté.
Le jardin s’est endormi comme sur une scène de théâtre, dans un décor en carton pâte, déserté par ses acteurs ; le ciel reste gris; mais le soleil tout doucement apparaît et les flocons jolis tout fins fondent comme…neige au soleil ! Et la nuit qui arrive très tôt , le vent qui souffle sur un air de Strauss, et c’est un ballet charmant de petites bulles d’air voltigeant, flottant , aériennes et si légères, fines gouttelettes d’eau comme des perles dans un écrin d’argent…
Choc Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jardin blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oiseau dans la savane (jardin Africain)
» The cement garden/Le jardin de ciment
» Le jardin de Claude Monet à Giverny
» Le jardin indonésien de Pairi Daiza
» L'écureuil de mon jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Histoires-
Sauter vers: