Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 De la langue des arbres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Esprit Akasha
Petit poète
Petit poète


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 24/03/2015

MessageSujet: De la langue des arbres   Mar 24 Mar - 18:43

Voilà des jours de liberté qui s’accrochent au rameau de la félicité, des bourgeons scintillants qui s’en viennent à fleurir lentement. L’écorce des années dépose alors sur nos âmes un spectre d’expérience auréolé qui se meut à tords ou à travers jusqu’aux cimes épineuses.

La sève s’anime au sein de cet arbre de vie, elle se déploie en autant de branches infinies pour finir sa course essoufflée au cœur de la terre immortelle. Quelle audace me direz-vous pour une espèce qui cherche à s’étirer par-delà le ciel !

Les arbres parlent peu, ils communiquent par la voie des Dieux. Et nul ne peut prétendre avoir tenu un discours digne de Dante à un arbre millénaire qui en a vu mourir plus d’un sur cette Terre.

Parfois majestueux et parfois frêles, ils nous ont vus naître et périr dans le feu éternel. L’ombre de ces entités naturelles plane depuis quelques millions d’années au-dessus de nos chemins égarés.

Le règne sourd et impérial de ces géants boisés arbore dignement l’étendard de la pérennité. Le monde végétal a tant à nous apprendre ; l’unité des êtres vivants devrait voir le jour dans une adéquation triviale et non dans les méandres d’une société acéphale.

Pourtant nous scions allègrement les branches de notre avenir pour ériger notre propre cheval de Troie, notre destin sera donc notre souvenir. Voilà notre dernière chance transformée en arme d’annihilation, élaborée par nos soins, prête à nous conquérir.

On s’observe, on se toise avec la verve de quelques réponses laconiques, le ton monte avec emphase pendant que d’autres poussent dans le silence, la douceur et le voile d’une lumière édénique.

De la langue des arbres, tourbillon de molécules infinies, la candide fleur sauvage se cherche une place au sein de la forêt endormie. Elle s’extirpe, elle se hâte, gigotant parmi les feuilles mortes, elle souffre de si peu d’espace pour cueillir l’éclat de son père Hélios qui l’exhorte.

Heureusement sa mère est forte, elle est la genèse de toutes ces plantes en devenir, de toute sa grâce Gaïa les pousse vers le soleil et c’est bien là tout ce qui l’importe.

Sa descendance monte ainsi vers le ciel, aux bourgeons sortis, aux racines sempiternelles, c’est un lien entre deux mondes qui s’est vu tissé, d’émeraude, de bronze et de couleurs sacrées, je vous parle bien sûr de nos amis sylvestres, de ceux qui nous font respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
De la langue des arbres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Langue Hindi
» La langue française : orthographe, grammaire... !
» Quelle langue vous aimeriez parler?
» [SOFT] SPB FLASH CARDS : Apprenez une langue étrangère [Payant]
» Question langue Elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: