Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Paraphysique de l'algolagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 939
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Paraphysique de l'algolagnie   Lun 11 Mai - 7:44


C'est dans l'homme
C'est dans tous les tomes
Ce que pensent les gens
Dans ce cas, jamais aucun changement
Pourtant, tout est un apprentissage
Toutes les guerres, toutes les rages
Mais pour presque tout le monde
Car la propagande nous inonde
C'est dans l'homme
C'est dans tous les tomes
Et même chez les libertaires
C'est parfois le même air
Pourtant tout s'apprend
Inutile d'en faire le serment
Et il suffirait d'apprendre autre chose
Pour que le monde devienne une rose
Dans le ventre maternel
C'est déjà du tout culturel
De l'engramme, pour toi, moi, eux, ils, elles
Mais il faut faire croire
Que c'est dans l'homme
C'est comme cela, rien à y faire, il faut tout boire
C'est génétique, voici la femme, voici l'enfant, voici l'homme !
Toujours cette ridicule musique
Du capital, indispensable gymnastique
Par l'environnement, le gène est apprivoisé
Car en vérité
Par l'apprentissage, le gène est conditionné
Rien n'est dans l'homme, la femme ou l'enfant
Qui ne soit le produit de l'environnement
Sinon tout serait statique
Aucun changement, aucune critique
Mais le monde entier
N'est qu'un monde guerrier
A cela, tout être humain est engrammé et conditionné
Ainsi, aucune vraie amitié
Mais uniquement des rivalités
Ceux et celles qui pensent comme nous
Ainsi que des inimitiés
Ceux et celles qui ne pensent pas comme nous
Et qui à défaut de nous ressembler
Sont donc des ennemis, c'est tout
Rivales ou ennemies, rivaux ou ennemis
Dans le capital, cela est organisé ainsi !
Et cela n'est pas la technologie
Du GPS, cette géolocalisation
La surveillance en automatisation
Qui nous fera faire le bon tri
C'est la cartographie numérique
Pour une collective statistique
Bientôt et déjà, la voiture automatique
Encore les militaires américains
Qui du totalitarisme technologique, sont les cousins
L'armée américaine dépendante à 80 pour cent
Du GPS, pas étonnant
Les militaires américains
Qui sont à leur façon, bien malins
Toujours les mieux équipés
Toujours les mieux protégés
Des drones, des bombes, frappes chirurgicales
Géolocalisation du tout banal
Et même l'agriculture par GPS
Les tracteurs aux pesticides GPS
Et surtout pour tout surveiller
24 satellites suffisent pour la planète Terre
Pour tout contrôler
Le monde entier est de mentalité réactionnaire
Géolocalisation de surveillance
Surveillance de la géolocalisation
Technologie de niche
Niche de toute la technologie
Et un navigateur vendu toutes les secondes
Nous sommes dans un drôle de monde
Trafic routier
Déplacement de chaque individu étudié
Voyance technologique, la nouvelle prédiction
Contre tout cela, la seule solution, une globale révolution !
Moi, j'ai bu du vagin
Moi, j'ai bu du sein
Comme tout un chacun
Inutile de m'espionner
Je n'ai pas honte de le proclamer
Et ce que je puis penser
Depuis longtemps, vous le savez
Ce monde, je l'ai révoqué
Ce monde, je l'ai invalidé
Ce monde si mal organisé m'a toujours dégoûté !
Comme aussi les compléments alimentaires
En réalité, du placebo ou du médicament
Avec une inefficacité avérée, cela ment
Mais rien à y faire, c'est règlementaire
En France
Un marché de un milliard d'euros
Qui prend les gens pour des idiots
Marché du placebo
Placebo du marché
Tout est recyclé
Du médicament frauduleux
Le complément alimentaire, nouveau dieu
Bientôt, Konjac, un nouveau marché
Selon les pays, des effets différents, le tour est joué
De quoi avoir mal à la tête
L'esprit jamais en fête
Et si 70 pour cent des céphalées
Sont des céphalées de tension nerveuse ou musculaire
C'est que l'environnement social peut les provoquer
Et aussi culturel ou autre, impossible de le taire
La génétique peut encore aller se rhabiller
Partout le gène veut s'inviter
Le capital a son organisation
Le capital a sa domination
De qui se moque-t-on ?
Science du capital
Capital de la science
Pas étonnant
Qu'il y ait en France
18 millions de chiens et de chats, signifiant
La France championne d'Europe, c'est délirant
63 millions d'animaux en France
Cela confine à la démence
Et souvent
Les animaux ressemblent à leurs maîtres
Les maîtres ressemblent à leurs animaux
Mais nous disent les psychiatres vétérinaires
Car leurs intérêts ne sont que pécuniaires
Ce ne sont pas des substituts affectifs
Cela n'est pas le fric qui rend objectif
Pourtant, si les gens s'aimaient vraiment
La Terre brillerait comme un soleil, évidemment
Le besoin d'animaux serait inutile
Et même tout à fait futile
Mais ces gens défendent leur gagne-pain
Ce qui peut les rendre, parfois, crétines et crétins
Comme leurs confrères, autres tiroirs-caisses
Dont le pognon est devenu la seule motivation, la seule messe
Médecins, chirurgiens, spécialistes, juges et avocats
Qui nous regardent de haut, la plèbe, pouah !
Le monde est comme un hypermarché
Comme encore en France
Pour la bêtise, toujours en avance
16 millions de mètres carrés
3 milliards de visiteurs et de visiteuses, pour consommer
C'est le record d'Europe pour y acheter
Et c'est par an
Je comprends notre étonnement
Et dans le centre-ville, la fin du commerçant
Atomisé par des géants, c'est effarant
Les centres commerciaux
Des centres de loisirs aussi
En France, depuis 1969, c'est ainsi
Cela commença en Amérique du Nord
Pour l'aliénation de masse, made in USA qui fait fort
Le monde est complètement américanisé
Il faut bien le constater
La chalandise
Comme une gourmandise
C'est de l'emploi
C'est surtout de l'effroi
Des champs pas de Auchan
De l'air pas de Leclerc
Des vélos, pas de Casino
De l'humanitude, pas de l'hypermarché
Tout centre commercial
Est une locomotive du capital
C'est donc de l'espace agricole urbanisé
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
Est un hypermarché où le miel est du fiel
La psychologie positive
Est donc le sadomasochisme qui salive
Et la prétendue réussite sociale
Entretient à fond le capital
Et la prétendue réussite sociale
Entretient à fond le fascisme libéral
C'est donc le contraire de la réussite sociale
C'est donc de l'abomination sociale
La science et la technologie y participent
Comme les spermatozoïdes in vitro, que la recherche anticipe
Les chaînes de radio et de télévision
Sont du capital, l'excellence de la propagande
Ainsi, tous et toutes, nous nous contaminons
Car TOUT est du capital, partout est son information
Comme les sciences de l'éducation
En vérité, sciences de l'autorité et de la soumission !

Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paraphysique de l'algolagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: