Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Paraphysique de l'Univers, l'anarchie déployée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1044
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Paraphysique de l'Univers, l'anarchie déployée   Mar 11 Aoû - 9:57

Et à propos de la matière noire
De la physique, le grand soir
Pour paraphraser le philosophe des sciences
Né en 1958, Etienne Klein, la question est
Car personne encore ne le sait
" Qui va céder en premier, la théorie ou la réalité "
Notre Univers que nous connaissons si peu
A sa connaissance fait beaucoup d'envieux
Sans qu'aucunement, j'exagère
Même un tant soit peu
5 pour cent d'atomes
23 pour cent de matière noire
72 pour cent d'énergie noire
Voilà qui est révolutionnaire
L'anarchie est dans toute matière
Elle organise tout
Penser le contraire est fou
Mais au niveau de l'organisation de l'humanité
Pas comprise, l'anarchie n'est pas appliquée
Pour vraiment, égalité, liberté, fraternité
Et pour cela, il faut abolir toute notion de propriété
Pendant 380.000 ans
La lumière fut comme emprisonnée
Puis, en un instant
La lumière put s'échapper
L'anarchie du Big Bang
Le Big Bang de l'anarchie
Son après, son avant
Son avant, son après
Avec notre système solaire
Un petit rien dans l'Univers
De notre galaxie spirale
140 à 200 milliards d'étoiles, pas mal
Notre Voie Lactée, 1000 milliards de planètes
Le gigantesque fait paraître l'humanité bête
Des étoiles comme notre soleil
Naissent chaque année, et pas vraiment pareils
Et si, pour paraphraser un poète
Feu ( 1904 - 1973 ) Pablo Neruda, la métaphore en tête
Assassiné par le régime fasciste chilien
Cela semble déjà si loin
" Le cheminot est le marin de la Terre "
Comme la cosmologie, parfois si révolutionnaire
Est le cheminot de l'Univers
Géantes rouges, naines blanches
La production d'hydrogène est moins franche
Tout cela sans aucune revanche
L'énergie épuisée, tout est transformé
Rendre la visibilité à l'invisibilité
Avec tous les petits ou grands détecteurs
La matière noire attend son heure
Sauf, si c'est un leurre
Mais
1 million de milliards de collisions
Pour espérer la produire, hypothétique détection
Ou la chercher
Germanium ou xénon liquéfié
A cent mètres sous terre
Ou carrément dans l'espace
Station spatiale internationale, rapace
Mais tant de fric dépensé
Au lieu d'inventer une autre société
Sans le besoin d'aucun laboratoire
Simplement, pour autre chose, voir
Apprendre d'autres comportements
Tout pouvant se faire, mentalement
Pour l'humanité, c'est cela qui importe vraiment !
Tout ce qui est imaginé
Ne peut qu'arriver, est arrivé
Tout ce qui s'imagine
Arrive
Tout ce qui s'imaginera
Arrivera
Tout est arrivé
Tout arrive
Tout arrivera
Comme l'énergie noire qui disperse
La matière noire retient, c'est l'inverse
Contre ce qui est
L'on ne peut clabauder, car c'est un fait
Comme la cosmologie
Perpétuelle création, perpétuelle anarchie
Là, où il n'y a aucune hiérarchie
Aucune religion, aucune idéologie
L'organisation de ce qui n'est pas organisé
Ce qui n'est pas organisé est l'organisation
Voilà l'anarchie, voilà la révolution
Du genre humain, à tous les niveaux d'organisation
Certes
Tout est relatif
Comme pour le juif
Et qui n'a pas son juif ?
Pour la CNT/AIT c'est le breton
Pour d'autres, l'arabe, pour tondre, à chacun son mouton
Qui n'a pas son bouc émissaire
Qui n'a pas son côté réactionnaire
Et ce n'est pas une interrogation
Mais tout bonnement une affirmation
Comme aussi
Qui n'écrit pas au moins une connerie
Qui ne dit pas au moins une connerie
Et ce n'est pas une interrogation
Mais tout bonnement une affirmation
A la réalité, tout est patraque
C'est comme du tac au tac
Le nationalisme est partout
Il faut lui tordre le cou
Et dès que l'on se dit
Cela ou ceci
Français, allemand, turc, iranien
Juif, musulman, bouddhiste, chrétien
Au lieu de Terrienne ou Terrien
De la planète Terre, simplement
Parmi d'autres, une habitante, un habitant
C'est déjà fichu
Voilà l'anarchie à la rue !
Matière noire, énergie noire
Rien ne vaut le drapeau noir
Pour vivre bien tout de suite
Pas dans les théories ou les mythes
Ni dans le conformisme de la différence
La différence du conformisme
Comme une publicité de McDonald's
Tous différents, toutes différentes, dans le conformisme
Dans un conformisme jamais vraiment différent !
Forcément, il faut contexter
Pour de tout, ne pas faire une généralité
Même si tout est pollué
Et ce en grande généralité
La matière noire n'y fera rien
Une autre organisation, pas le même patelin
Pourtant, c'est tout et c'est rien
Ainsi
300 variétés de tomates déjà disparues
Qui ne le sait, c'est du convenu
Voilà les tomates artificielles
Bien formatées, toutes faussement belles
Pleines d'eau, sans aucun goût
C'est pareil pour tout
Car c'est le faux qui façonne tout !
Et ce sont, rien qu'en France
Sans plus de véritable défiance
900.000 tonnes de fausses tomates, avalées
Vendues dans les supermarchés, chaque année
Et comme tout est pareillement respiré
Même si cela en paraît éloigné
Le télescope spatial Hubble, certes réparé
3 milliards de dollars, pas de quoi s'étonner
L'objet scientifique le plus cher jamais construit
Tout cela pour explorer l'infini
Qui par définition est donc infini
Certes, une résolution multipliée par dix
Puis toujours plus, une idée fixe
Ce qui de toutes façons
Ne fait qu'accroître notre ignorance
L'humanité pourrait se passer de cette science
Il faut
Une révolution intégrale des mentalités
D'autres relations humaines, pour enfin imaginer
Plus aucune propriété, tout partager
Là où tout serait épanouissement et joie
Ferait disparaître à tout jamais, l'effroi
Oh ! j'entends nos clabauderies
De toutes nos aliénations contre l'anarchie
La matière noire
L'énergie noire
Cela paraît inaccessible, grand mystère
Comme en somme, l'anarchie, si révolutionnaire
Tout cela est pourtant forcément en nous
Mais comme en prison de cette gravité
De l'Univers à l'humanité
Il nous faut, d'autres mentalités, pour d'autres vies
Sans cesse à réinventer, voilà l'anarchie
Plus besoin de la cosmologie
Quand l'être humain enfin vit !


Patrice Faubert ( 2015 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paraphysique de l'Univers, l'anarchie déployée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des dessins uniquement sur l'univers Castlevania
» Personnage de l'univers d'albator : libre inspiration
» Tamagotchi Le Film La Plus Belle Histoire de l'Univers
» l univers de poupée de ma puce ...
» enfin, mes tyranides sont prêts à dévorer l'univers !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: