Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Paraphysique des Kouachi/Coulibaly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 970
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Paraphysique des Kouachi/Coulibaly   Ven 8 Jan - 9:01

L'on ne naît
Pas porté au djihadisme
L'on ne naît
Pas ceci ou cela, c'est un truisme
Tout est le produit du capitalisme
De l'injustice, du rejet, du mépris
Et donc de la banlieue aussi
Quand il n'y a plus aucun espoir
Aucune perspective sinon le désespoir
Quand la vie est terrorisée
Elle devient de la vie terrorisante
Quand toute passion est étouffée
Elle devient de la terreur humiliante
Ainsi
Feu ( 1982 - 2015 ) Chérif Kouachi
Ainsi
Feu ( 1980 - 2015 ) Saïd Kouachi
Ainsi
Feu ( 1982 - 2015 ) Amedy Coulibaly
Saïd aurait pu devenir un grand cuisinier
Ou un bon acteur, de quoi s'étonner
Mais originaire de la banlieue, trop handicapé
Chérif
Aurait pu devenir un bon footballeur
Un professionnel parmi les meilleurs
Mais originaire de la banlieue, trop handicapé
Et dans une famille normale
Et dans une famille banale
Mais il y avait les copains
Quand le ghetto se radicalise, l'on y vient
C'est aussi de la petite délinquance
Inhérente à la paupérisation comme une évidence
Puis un processus de radicalisation
De l'islamisme radical qui recrute en prison
Le même parcours
Car c'est toujours, du manège, le même tour
Comme pour le copain Coulibaly
Qui en prison, fit aussi l'acteur
Car il fut un temps un peu braqueur
Cependant, il fut un élève tranquille
Respectueux, sans être docile
Avec un groupe de jeunes, il rencontra Sarkozy
Lui serra même la main, sans être impoli
Donc, rien, dans la première jeunesse de ces trois personnages
Ne laissait prévoir cette future rage
Qui prit racine dans les illusions perdues
Et de tous les projets déçus
Avec le cycle de la paupérisation
De la délinquance à la radicalisation
Et cela peut débuter en prison
Car c'est une école de haine et d'humiliation
Quand tout le monde vous rejette
Et que le gourou de l'illusion religieuse vous guette
Comme ( né en 1965 ) Djamel Beghal
De l'islamisme fanatique, un canal
Cela fait un étrange bocal
Qui prospère dans l'inévitable fatal
Coulibaly en fut l'artilleur
Ancien braqueur, il connaissait, des armes, les fournisseurs
Et
Il y aura d'autres Kouachi
Et
Il y aura d'autres Coulibaly
C'est la misère qui les fabrique
La ghettoïsation des banlieues, c'est logique
Quand l'on ne peut-être aimé
Quand l'on ne peut pas ou plus s'exprimer
Car il n'y a pas de méchantes ou de méchants
Il n'y a que des souffrantes ou des souffrants
C'est donc un problème très alarmant
Car c'est l'humanité entière qui est souffrante
Car c'est l'humanité entière qui est violente
Il y a le terrorisme spectaculaire
Il a le terrorisme publicitaire
Il y a le terrorisme de toutes les guerres
Celui des individus, celui des militaires !
Aux mains des puissances étatiques
Le terrorisme est du droit
Aux mains des individus
Le terrorisme c'est du crime
Il faut faire avec cela, et voilà
Car, il y a celui que jamais l'on ne voit
Celui journalier, du capital, qui nous broie
Et la plupart des gens, en lui, ils et elles croient
Le terrorisme du capital est si visible
Qu'il en devient invisible
Les accidents du travail, les suicides
Les inégalités, les injustices, les génocides
Ce terrorisme là est encouragé et permis
Celui des enfants perdus est voué aux gémonies
Il y aurait donc
Un bon terrorisme
Il y aurait donc
Un mauvais terrorisme
Or, absolument TOUT
Dans le capitalisme, et c'est complètement fou
Produit et vit du terrorisme
Se nourrit et se perpétue dans le terrorisme
C'est un vêtement du fascisme
Tout gouvernement en fait du cynisme
Son indispensable allié, c'est bien cela le capitalisme !
Et à la vérité
Tout participe à la monstruosité généralisée
De près ou de loin, personne ne peut y échapper
Car, immonde est le fonctionnement de notre société
Ainsi
Chacun est un monstre
Chacune est un monstre
Comme le réchauffement climatique
France, décembre 2015
Le mois le plus chaud depuis longtemps
4 degrés de plus que la moyenne, sidérant
Les records de 1934 et 2000 au placard
Mais du capital personne n'en a marre
Toujours en 2015
Pour l'arctique, c'est trois degrés de plus
Deux fois plus vite que la moyenne, toujours plus
Que ce soit sur un mois ou sur une année
Le climat est artificiellement déréglé
Nous en sommes des mathématiques
Nous en sommes le vecteur algorithmique
De toutes les données
Accumulées sur l'humanité
Mais cela dit, la qualité
Des données recueillies, laissent à désirer !
En effet, toutes les traces sont étudiées
Présent, futur envisagé, passé
Par les goûts et les comportements, tout est régulé
Science du pouvoir
Pouvoir de la science
Pour tout contrôler
Pour tout manipuler
Au service de la domination
Au service de toute sa représentation
Tout ce qui se dit et passe à la télévision
Qui parle à la radio, tous les larbins de la domination
Tout le monde
Avec et aussi contre tout le monde
Pas besoin des algorithmes
Pas besoin des mathématiques
Pour en projeter le diagramme
Du capital, c'est le seul vrai programme
Et c'est maintenant le ( Vulpes vulpes ) renard roux
Qui agresse le ( Vulpes lagopus ) renard polaire, c'est fou
Cela n'est pas le renard qui est nuisible
C'est l'espèce humaine qui est nuisible
Elle envahit tous les territoires
De la vie animale, qui erre sans aucun espoir
Et finalement
Dans tous les gouvernements
Des voleurs, des menteurs, des assassins, des crétins, des minus
Contre cela, se transformer en Gigantopithecus
4 mètres de haut, 300 à 500 kilos
Dans les manifestations, cela serait rigolo
Ce vrai King Kong, si âgé
Plusieurs dizaines de milliers d'années
En 1935, il fut répertorié
Végétarien, il n'aurait pas voulu nous manger
Donc, le moindre policier
Cette sorte d'orang-outan, l'aurait apeuré
Une pause dans l'écriture, il faut bien se marrer
Et pour en revenir à un terrifiant attentat
Il ne faudrait pas oublier cela

1) Un terroriste qui dans une voiture
oublie sa carte d'identité, étrange bavure

2) Un journal humoristique menacé
dont le lieu ne fut jamais sérieusement sécurisé

3) La domination étatique si oligarchique
dont la gouvernance dictatoriale est la seule logique
introduit le terrorisme comme stratégie de gouvernance
se sert du terrorisme en technique de gouvernance

Aucune théorie du complot
L'art de gouverner, c'est moins sot
Et ainsi le pays qui finance
La France est la meilleure amie, avec outrecuidance !
La tyrannie y va de sa larme
Mais c'est aux terroristes qu'elle vend des armes
Aujourd'hui, Hitler se dirait de gauche
Car tout se mélange et tout se fauche
Une confusion bien organisée
Pour mieux gouverner, pour mieux manipuler
Comme le tout nucléaire
65 pour cent de perte énergétique, il faut le faire
De la France, ce pays si réactionnaire
HLM, logements sociaux
Des convecteurs du chauffage électrique, c'est idiot
Et pour cela, 58 réacteurs
La bêtise, de rien, elle n'a peur
France, pays le plus nucléarisé
Avec les USA, pas de quoi s'en vanter
Chauffage électrique qui chauffe très très mal
Et totalement peu écologique, c'est fatal
Un chauffage sur trois est électrique
Surtout les pauvres, la France est cynique
Le dernier de la classe en Europe
Seulement pour le tout terrorisme, la France est au top
Et en hiver, il fait toujours froid
Ce chauffage est trop cher, pour l'utiliser trop chez soi
Et pour les choix politiques
Qui ne sont pas des choix, c'est le capital et sa clique
Car ce sont des études de marché
La tyrannie défend ses intérêts et ses propriétés
Tout est pour elle, de l'analyse prédictive
Pour la consommation de masse, elle est permissive
Et plus rien ne peut-être vraiment classé ou identifié !


Patrice Faubert ( 2016 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paraphysique des Kouachi/Coulibaly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: