Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Rue Rambuteau, draguent les filles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Magnouac
Petit poète
Petit poète


Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/08/2014

MessageSujet: Rue Rambuteau, draguent les filles   Lun 21 Mar - 1:53

Rue Rambuteau, draguent les filles

Le soir, rue Rambuteau, campent nombre de filles
Entre halles et marais, le soleil disparu ;
Un silence pesant règne sur la ruelle.
Toutes venues d’Oran et du bled alentour,
Les filles sont alignées, bottes contre le mur,
Les sacs en bandoulière, cigarettes aux doigts,
Toutes plus aguichantes les unes que les autres,
Têtes rondes et brunes, aux cheveux noirs bouclés,
Des corps gracieux moulés dans des habits de cuir,
Des poitrines saillantes suscitant le désir,
Des jupes coupées court, fendues sur le côté,
Exhibant aux curieux des jambes attrayantes,
Des cambrures de rein sensuelles et tentantes,
Des lèvres et des prunelles accrochant le regard,
Le soir, rue Rambuteau.

Mais le jeu se complique quand le rôdeur s’approche.
Car sortent les barbeaux des voitures et bistrots,
Mines patibulaires, les deux mains dans les poches,
Entourant autant filles que clients aguichés,
Le soir, rue Rambuteau.

Que souhaites-tu mon gars ? La passe la moins chère !
L’on transige un peu et l’on se met d’accord.
L’on monte l’escalier craquant et escarpé,
Sa main gantée caresse la rampe circulaire,
Son sac se balance, ses hanches se dandinent,
Ses talons hauts martèlent chaque marche de bois.
Sa courte mini-jupe remonte à chaque pas
Exposant jarretelles et dessous provoquants,
Le soir, rue Rambuteau.

Lit, lavabo, bidet garnissent sa mansarde.
Si son sourire est doux, ses yeux noirs sont brillants.
Ses déambulations attisent l’impatience.
Visage et gorgerette aiguillonnent l’ardeur.
Rapide est le plaisir, habiles sont ses gestes.
Un baiser accompagne les ultimes frissons
Et la flamme s’éteint à l’ultime caresse.
Reste à mettre un billet sur un bas guéridon
Et à se dire adieu par un amer sourire.
Brave fille, pauvre gars, indicible plaisir,
Le soir, rue Rambuteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rue Rambuteau, draguent les filles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel personnage de dessins animés filles/garcons trouvez vous le plus joli
» J'ai trouvé une photo "les filles à Berlin !!"
» petites babioles pour nous les filles
» Les filles australiennes de Maddy
» Gateau rose de Noel ou noël pour les filles très girly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: