Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 EN PARLANT D'ANIMAUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Strad
Petit poète
Petit poète


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 07/07/2012

MessageSujet: EN PARLANT D'ANIMAUX   Jeu 7 Avr - 1:25

EN    PARLANT   D’ ANIMAUX  …

             Les  plus  humbles  jargons et  les  plus  beaux  langages,
              Renferment  bien  souvent  tournures ou  images,  
              Ayant un   lien  direct  avec  les  animaux,
              Dont  chacun  aisément  peut retenir  les  mots.
              Un  matin  mon  voisin, dont  la  santé  hésite ,
              Court  chez  son  médecin , la  mine  déconfite .
              -  « Qu’avez - vous  mon  ami ?» , dit  l’homme  de  savoir.
             - « J’ai  une  faim  de  loup mais  je  dors  comme  un  loir !
              Chouette direz – vous !  Mais  ne  vous  en  déplaise,    
              Je  souffle  comme  un  bœuf, et  suis  fort  mal  à  l’aise,
              Avec  chaque  matin   la  fièvre  d’un   cheval,
              Et  un  œil  de  perdrix  qui   me  fait  toujours  mal ! »
              Mon  visage  bien  pâle est atteint de   jaunisse ,
              Mais  rougit  par moments  tout  comme  une  écrevisse!
              Mon  bec  de  perroquet   me  donne  des  soucis :
              J’éprouve  un   mal  de  chien  dès  que  je  suis  assis!    
              Vous le  savez  docteur :  jamais  je  ne  me  fâche ,        
              Mais  j’arrive  à  trouver  tout  cela  un  peu  vache!
              Je crie  comme  un  putois. Je  deviens  très  ronchon.
              Cela  va  me  jouer  un  vrai  tour  de  cochon!
              Il y a  c'est certain  quelque chose qui cloche,
              Et je  crains  qu’il  n’y  ait, une  anguille  sous  roche! »          
              - « Avant que tout cela  ne  dépasse  les  bornes
               Prenons  dit le docteur , le  taureau  par  les  cornes.
               Sans imiter l'autruche, ou noyer le poisson,
               Vous serez très bientôt plus gai que le pinson.
               D’ailleurs  sans  vous  fâcher  ni  vouloir  vous  déplaire ,
               Vous devriez sans tarder ,  voir  un  vétérinaire .

                               ***********************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EN PARLANT D'ANIMAUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vercors
» Les animaux des "Drôles de petites bêtes"
» Mes animaux [Chlo]
» animaux en pompons de laine
» Mes animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: