Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 La pensée globale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 988
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: La pensée globale   Ven 6 Mai - 9:01

La pensée réductionniste et locale n ' est jamais holiste ou globale ...

" C ' est pour devenir toujours plus identique à lui - même , pour se rapprocher au mieux de la monotonie immobile , que l ' espace libre de la marchandise est désormais à tout instant modifié et reconstruit . "

Guy Debord , 1931 - 1994 , ( " La société du spectacle " , 1967 )

La retraite à 50 ans avec 9000 euros par mois pour les fonctionnaires de l ' UE a été approuvée ! cette année , 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9000 euros par mois ...
Qui est leur bulletin de paie ?
Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère , alors que les employés / employées aux écritures des lois , se font des cadeaux dorés .
C ' est ainsi , une nouvelle forme de droit de cuissage par l ' argent .
Je lis un intéressant article sur Indymedia Toulouse , " On a toujours l ' âge de déserter " , qui pose subtilement la question de l ' utilité ou non de participer à tout ce qui entretient la société spectaculaire marchande techno - industrielle .
Et qu ' est - ce qui peut entretenir cette société spectaculaire marchande techno - industrielle ? pratiquement tous les actes de notre vie quotidienne ...
Et oui , le moindre acte de la vie courante , ne fait que renforcer cette entité , partout et nulle part à la fois , dont nous sommes tous et toutes les cellules .
Nous devons / devrons devenir des cellules cancéreuses à cette entité spectaculaire marchande techno - industrielle .
A qui va l ' argent de ce que nous achetons ?
A qui profite ou nuit réellement une manifestation ?
A qui profite réellement une grève salariale ?
A qui profite ou nuit nos révoltes , nos cris , nos douleurs , qui au même titre que toutes les soumissions renforcent la société spectaculaire marchande techno - industrielle ?
Et si nous voulons vivre l ' anarchie un jour , il nous faudra comme le pense l ' ethnologue Thierry Sallantin , fuir le navire spectaculaire marchand techno - industriel qui prend l ' eau de toutes parts , et où plus aucune relation humaine n ' est possible ...

" Nier : rien de tel pour émanciper l ' esprit .
Mais la négation n ' est féconde que le temps où nous nous évertuons à la conquérir et à nous l ' approprier ; une fois acquise , elle nous emprisonne : une chaîne comme une autre ."

E.M. Cioran , 1911 - 1995 , " ( La tentation d ' exister ) " Ed : Gallimard , 1956 )

Il nous faudra fonder des communautés libertaires écocentriques et affinitaires , comme des tribus indiennes , de l ' ici et maintenant ...
C ' est l ' affinitaire qui reste le moins évident , car un libertaire n ' est pas forcément affinitaire avec un ou une autre libertaire , au niveau du relationnel . Y ' a qu ' à voir dans les manifestations , et les groupes anarchistes sectaires entre eux , qui ne s ' adressent même pas la parole , pour une couleur de drapeau différente ou une organisation jugée comme rivale ...
Même si , il existe des affinités idéelles , cependant ...
Mais l ' idéel c ' est une chose , le relationnel c ' en est une autre !
Hélas ou heureusement ... qu ' en pensez - vous ?
A propos d ' ethnologie , j ' avais fait la connaissance au début des années 1970 , du futur ethnologue Patrice Godin , lors d ' une vente du mensuel libertaire " Le monde libertaire " ...
Et il m ' avait donné son adresse , que j ' avais notée sur un bout de papier , car nous devions nous retrouver un jour , pour discuter de son départ en Afrique de l ' Ouest , pour y aller étudier un peuple du Mali , les Dogons ...
M ' intéressant à l ' ethnologie et à l ' anthropologie , il m ' avait proposé de partir avec lui ...
Mais peu après , lors d ' une manifestation parisienne sauvage et donc interdite contre le racisme d ' Etat ( déjà ) , où il y avait plus de CRS avec leurs bidules , que de manifestants / manifestantes , je fus interpellé et mis en garde à vue , avec le bureaucrate Alain Geismar ( né en 1939 ) , qui avait entravé Mai 1968 de l ' intérieur , avec feu Michel Foucault ( 1926 - 1984 ) , ( voir le livre de feu Jaime Semprun ( 1947 - 2010 ) , " Précis de récupération " ) , ainsi que feu Claude Mauriac ( 1914 - 1996 ) , et beaucoup d ' autres plus anonymes , comme moi , pour le plus grand nombre ...
Tout ceci semblera bien loin aux jeunes générations , néanmoins , c ' est aussi l ' Histoire ...

" Les détenteurs de la " culture " sont des " flics " au service du système dominant . "

André Zurowski ( né en 1961 ) , poète d'Auvergne et Patrice Faubert, puète, ( né en 1951 ) lors d'une discussion téléphonique...

Et Geismar fit son numéro , pendant la garde à vue à Beaujon , semant la panique , et nous fîmes un feu de tous les papiers avec des adresses que nous avions sur nous , et du coup , je perdis les coordonnées de Patrice Godin , et comme je ne le revis jamais ... comme quoi , il faudrait tout mémoriser !
Comme quoi , aussi , des manifestations en tous genres , y ' en a eu , et cela a changé quoi ?
rien ou si peu ...
Un pas en avant , dix pas en arrière !
Il faut absolument une révolution psychologique ( voir mon article " La révolution psychologique " ) , car , tout est à l ' envers dans ce monde de la détestation généralisée , après avoir été à un moment , le monde de la détestation restreinte .
Ainsi , le poète , peintre , boxeur , Michael Gordon Peterson dit Charles Charlie Bronson ( né en 1952 au Pays de Galles ) .
Et qui est à ce jour , considéré comme le prisonnier le plus violent de Grande Bretagne , avec à ce jour , 34 années de prison , dont 30 en isolement carcéral .
Ce Peterson qui aurait pu être champion du monde de boxe ( dans sa catégorie ) , avec des gants , s ' il avait pu prendre la filière habituelle des salles de boxe ...
Et qui aurait pu être reconnu comme artiste à part entière , même par les 64 bourgeoisies de la bourgeoisie , s ' il n ' avait pas été braqueur de banque , et montreur de sa force herculéenne dans divers cirques , ect ...
Dans le monde des relations humaines , authentiques , TOUT est à faire , car toute vie devrait être tant dadaïste que lettriste dans son vécue journalier ...
Je vois , dans les manifestations , la séparation en pleine action , des gens qui ne vous disent jamais bonjour , soi disant " libertaires " , ( délit de sale gueule ? ) , les " jeunes " avec les " jeunes " , les " vieux " avec les " vieux " , et cela dans le milieu dit " anarchiste " ...

" Nous ne ferons fête que le jour de la révolution sociale , où , enfin heureux et libres , on dansera sur les ruines fumantes de la société capitaliste et gouvernante . Alors en Anarchie ce sera la fête du bonheur ."

" La Jacquerie " , 1893 , ( " Placard anarchiste affiché dans le quartier latin ) extrait de la défunte revue " Cette semaine "

Dîtes vous bien , disons - nous bien , qu ' il n ' il aura jamais de révolution sociale et libertaire , dans la séparation ...
Le comprenons - nous ?
Le comprenez - vous ?
Mais , me direz - vous , c ' est normal , les jeunes avec les jeunes , ( la nouvelle jeunesse du vieux monde ) , les vieux avec les vieux ( l ' ancienne jeunesse du vieux monde ) , car ils / elles ont des centres d ' intérêt en commun , des choses à se dire , en fonction de leurs expériences de leur propre espace temps socioculturel ... d ' un vécu qui serait propre à leurs âges ...
Stop ! c ' est de la bêtise pure et simple . C ' est encore l ' apprentissage de la séparation des êtres et des choses . Et cela n ' est en fait , que la séparation des apprentissages .
Aucune séparation ne favorise la révolution qui ne peut - être que globale !
Les affinités stirnériennes n ' ont pas forcément de rapport avec les âges de la vie . Les affinités attractives , même sexuelles , peuvent franchir sans aucun passeport , la frontière des âges de la vie , au grand dam des douaniers de la morale .
J ' ai souvent eu des compagnes beaucoup plus âgées que moi , et certaines fois , beaucoup plus jeunes que moi !
Vous voyez , nous voyons , que cela est facile à prouver !
Et au fond , le sectarisme est de l ' ordre de la séparation . La séparation est de l ' ordre du sectarisme .
Ce sont les deux nichons à lait , de la fausse conscience . Et nous avons tous et toutes été allaités par la séparation et le sectarisme , le nichon gauche sectarisme , le nichon droit séparation .
Toute idée arrêtée est au commissariat de police .

" Je crierai vengeance - je peux vous dire que je mourrais heureux de la main du bourreau si je savais que je serais vengé . Je veux dire " oeil pour oeil , dent pour dent " , et plus , puisque pour vaincre , il faut que pour chacun de nous , tombent cent de nos ennemis . "

Lettre de Bartolomeo Vanzetti ( 1888 - 1927 ) à Alice Blackwell

Toute idée arrêtée n ' a plus aucune possibilité d ' évoluer .
Toute idée arrêtée vous regarde de travers .
Toute idée arrêtée sort le révolver .
Toute idée arrêtée s ' est arrêtée ... toute seule .
Toute étiquette est devenue compromettante , même si celle de libertaire reste la plus belle . Et c ' est pourquoi , j ' ai pour ma poésie inconnue , introduit le terme de fumisme , je suis un poète fumiste !
Il faudrait que les anarchistes non encartés / encartées , encartés / encartées , et pas sectaires , donc pour la plupart , en dehors des organisations libertaires bureaucratisées , où les militants / militantes vous regardent de travers , et même parfois , comme un ennemi / une ennemie , si vous ne faîtes pas partie de la même chapelle , ( c ' est le mot idoine ) , qu ' eux /elles .
C ' est bien triste ! et c ' est pas vrai ... peut - être ?
Il y a parfois quelques exceptions , mais elles sont rares ... donc , il faudrait que tous les libertaires se parlent davantage , tissent des liens entre eux et elles , fassent des fêtes ensemble , pour enfin vivre l ' anarchie tout de suite , et pas dans 10.000 ans ... comme le chantait feu le poète libertaire Léo Ferré ( 1916 - 1993 ) , et même pourquoi pas , comme déjà dit dans cet anarticle , des communautés anarchistes , lieux de vie , qu ' ils soient formels ou informels ?
Car , il faudra bien y arriver un jour ou l ' autre , si nous voulons l ' avènement de l ' anarchie , qui sera avant tout , le seul véritable art , l ' art de vivre en collectivité libertaire .
Le collectivisme dans l ' individualisme , l ' individualisme dans le collectivisme . Un sacré challenge !
Cela ne se fera pas , dans la séparation et la mesquinerie .

" Les moyens doivent varier avec les occasions , étant entendu que tous les moyens sont bons qui combattent l ' apathie devant la fatalité économique et répandent le goût d ' intervenir sur le sort qui nous est fait . Si les mouvements contre les nuisances sont en France encore très faibles , ils n ' en sont pas moins le seul terrain pratique où l ' existence sociale revient en discussion . "

Extrait d ' une déclaration de " L ' Encyclopédie des Nuisances "

Nos têtes sont tellement polluées ( toi , moi , lui , elle ) des jugements de valeur , des lieux communs , des préjugés de toutes sortes , que chacun / chacune devra balayer dans sa tête avec le faubert ( balai de lavage ) , il nous faut / faudra fauberter sans cesse , comprendre que c ' est la concurrence entre les individus qui créent la rivalité et la compétition .
Sans compter les préjugés haines ( inconscients ) que nous avons entre nous / contre nous , les libertaires , sans savoir d ' où cela nous vient ...
Et ainsi l ' inconscient nous mène par le bout du nez ou de la verge ...
Et dès que l ' on pérore ou écrit en dehors des clous , cela vous / nous déplaît , n ' est - ce pas ?
Ce qui est certain , c ' est que les eaux de l ' économie devenue folle , montent , montent , et commencent à nous submerger , beaucoup trop encore , espèrent y trouver quelque endroit à sec ... déjà , il n ' y a plus assez de bouées pour tout le monde .
Et l ' on peut savoir bien nager et se noyer malgré tout dans les eaux profondes de la société spectaculaire marchande techno - industrielle , déjà à marée basse ... et bientôt à marée haute !
Je rends hommage à la lutte des exploités / exploitées de tous temps et de tous lieux , contre leur exploitation , comme ces jours - ci , en France , où l ' on commence à bloquer les centres pour l ' essence , ce sang des voitures , et ça , c ' est bien plus plus efficace qu ' une manifestation de kermesse syndicale ou pas ...
Pour ne jamais se tromper , il faut toujours être du côté du plus faible , même si le plus faible , une fois devenu fort , s ' en devient à son tour oppresseur ...
Et j ' ai connu cette époque ( surtout à Paris , bastion stalinien ) , où les syndicats bordels , nous pourchassaient dans les ruelles , rien qu à nos têtes de " situationnistes " et d ' anarchistes incontrôlables ...

" Certes , le Maréchal ils le respectent au R.N.P... Verdun ...Montoire ...ils sont tous de la Famille et de la Patrie ! Seulement autour de Pétain, à Vichy , ça pullule la clique des réactionnaires cléricaux ... gaullistes sournois , francs macs , militaires vaincus et contents . "

Alphonse Boudard , 1925 - 2000 , ( romancier , historien , maître de l ' argot ) , " Les combattants du petit bonheur " Ed : Folio

Tout aurait pu être si simple avec des mentalités structurées différemment , avec des mentalités révolutionnées , ouvertes à l ' anarchie , à la vie donc , avec un communisme de distribution , un socialisme de gratuité en toutes choses pour toutes choses , une solidarité de tous les instants .
Bref , l ' anarchie . Et l ' on pourrait même aller au - delà de l ' anarchie , au fur et à mesure des expérimentations révolutionnaires et libertaires , et ainsi même l ' étiquette " libertaire " ou autre , finirait par disparaître , avec toutes les idéologies et religions .
Car , en vérité , je vous le dis , ce qui existe vraiment , n ' a pas le besoin d ' être nommé .
Et si l ' on nomme quelque chose , c ' est que ce quelque chose n ' existe pas .
Ainsi , la liberté n ' existe pas , la fraternité n ' existe pas , l ' égalité n ' existe pas .
Si cela existait , il n ' y aurait pas le besoin d ' en parler ...
Allons donc , dans les manifestations , avec les plus faibles , quand nous le pouvons .
Allons donc , avec les grévistes , avec les plus faibles , quand nous le pouvons .
Allons donc , avec ceux et celles qui bloquent un processus de l ' économie , quand nous le pouvons . Et nous pourrons mourir ... fort l ' honneur !


Patrice Faubert ( 2010 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La pensée globale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pensées de San Antonio
» Le penseur et la pensée
» Pensées d'un jeune homme - IV
» Lecteur de pensée
» Folles pensées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: