Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Paraphysique de la guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 937
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Paraphysique de la guerre   Sam 14 Mai - 9:44

Il faudrait
Se métamorphoser en feu (1680-1718), Edward Teach, le pirate anglais
Se faire Barbe Noire à toutes les idées
Il faudrait
Ne s'intéresser à aucun trésor
Même pas à celui, pourtant pas frais
De feu (1672-1730) Olivier Le Vasseur, le pirate français
La Buse toujours aux aguets
Cela n'est pas cela, qui nous plaît
La société spectaculaire marchande techno-industrielle
Est un immense vaisseau dans l'espace
Et son pirate, à l'humeur lasse
Il me fallut être, pour boire son miel
Mais tout est devenu fiel
De la planète Terre et jusqu'au ciel
Nous les pirates
Sans bateau et sans équipage
Nous brisons toutes les cages
Pour un échec et mat
Entre nous, fondons enfin notre Libertalia
Cela n'est pas si lointain, je la vois, elle est là !
La jeunesse est programmée
Pour se sentit jeune
La vieillesse est programmée
Pour se sentir vieille
Elles sont avant tout, des idées
La jeunesse de la vieillesse
La vieillesse de la jeunesse
Le monde est séparé
Par le monde du séparé
Les idées sont des conflits
Toujours, il faut prendre parti
Les idées se font la guerre
Et rendent les vies amères
Toute idée est guerrière
Toute idée est un cimetière
Quand elle n'est pas unifiée
Et son prochain, en toutes circonstances, vouloir dominer
Aux poubelles les idées
Que l'on puisse enfin respirer !
Tout est si éphémère
Que cela défie l'imaginaire
Dans cinq cents ans
Rien, il ne restera de notre temps
Sinon, dans un principe thermodynamique
De la loi de conservation de l'énergie
Quand la conscience est évanouie
En 2013, la sophistication de la technologie
Détruit les contacts humains, complique la vie
En 1990, 2023, 2042, l'entropie entropique
Qui n'est pas tautologique
Nous ne serrons plus des mains
Tout se fait de très loin
Les mémoires artificielles
Ont la part belle
Les mémoires naturelles vont mal
Elles se font la malle !
L'intelligence n'est pas la mémoire
Elle n'est pas mémoire de l'intelligence
L'intelligence n'est pas une culture
Elle n'est pas culture de l'intelligence
L'intelligence n'est qu'intelligence
Qui se fait rare, à force de négligence
Aucune guerre n'est intelligente
Aucune culture n'est intelligente
La guerre n'est que guerre
La culture n'est que culture
Aucun art n'est intelligent
L'art n'est que l'art
Aucune poésie n'est intelligente
La poésie n'est que poésie
Aucun métier n'est intelligent
Un métier n'est que métier
Aucune nation n'est intelligente
Une nation n'est que nation
Aucun individu n'est intelligent
L'individu n'est qu'individu
Aucun groupe n'est intelligent
Le groupe n'est que groupe
Aucune science n'est intelligente
La science n'est que science
Aucune technologie n'est intelligente
La technologie n'est que technologie
Aucune sexualité n'est intelligente
La sexualité n'est que sexualité
Aucune théorie n'est intelligente
La théorie n'est que théorie
Aucune mémoire n'est intelligente
La mémoire n'est que mémoire
Aucune pratique n'est intelligente
La pratique n'est que pratique
Aucune célébrité n'est intelligente
Elle n'est que célébrité
L' espèce humaine n'est pas intelligente
Car elle sépare, compare, mesure, hiérarchise
Car elle divise, soustrait, multiplie, elle est soumise
Tout ce qui n'est pas l'intelligence
C'est tout cela, tout ce fatras !
Elle nous est inaccessible, inconnue
C'est un autre livre, pas encore lu
Il n'y a aucune séparation
Dans l'intelligence
Il n'y a aucune compétition
Dans l'intelligence
Il n'y a aucune domination
Dans l'intelligence
Il n'y a aucune guerre
Dans l'intelligence
Il n'y a aucune hiérarchie
Dans l'intelligence
Ni maladie, ni santé, ni cinéma, ni juge, ni avocat, ni gens connus, ni jeunesse
Ni vol, ni crime, ni théâtre, ni policier, ni militaire, ni gens inconnus, ni vieillesse
Cela nous paraît mystique
Tellement aux mémoires, nous sommes fanatiques !
La mémoire qui reproduit à l'identique
Des mots différents, toujours aussi déments
Et nos cerveaux jamais différents
Même si les habits en sont charmants
Ecole, université, armée, hôpital, prison, administration
Sont un seul et même fonctionnement
L'autorité et toutes ses soumissions
Partout les mêmes barreaux
Et de sordides et inutiles punitions
Pour les affreux, les affreuses, les pas belles, les pas beaux
Feu (1571-1610) Michelangelo Merisi da Caravaggio
Buveur, violent, bagarreur
Qui fut à la peinture
Ce que fut, feu (1431-disparu en 1463) maître François Villon, à l'écriture
Tous deux d'une même nature
Le Caravage comprit que c'est la vie
Qu'il faut craindre, dans notre mépris
De la vie, et non la mort
Qui sait rompre le mauvais sort
La prosodie n'est pas l'intelligence
La métrique n'est pas l'intelligence
Ce que j'écris n'est pas l'intelligence
L'intelligence n'est qu'intelligence
Elle ne se peint, ni ne s'écrit
Ne se met pas en musique, n'est pas une théorie
Ni une mathématique, ni une physique, elle est sans chimie
En 1800, feu (1769-1821) Napoléon Bonaparte, institua la banque de France
Car le billet de banque est une illusion
L'or est l' indémodable étalon
Les nazis l'avaient bien compris
Des 2500 tonnes de l'or français
Les nazis durent faire fi
Cette réserve de 1939, fut dispersée et cachée à grand frais
L'or fabrique des armes
L'or fait couler des larmes
Blanchiment pour les transactions
Nouveau départ pour la reconstruction
En vérité, l'éternelle répétition de la régression
Des souvenirs, il ne reste rien
Comme jadis, dans le métro parisien
Certains sièges étaient réservés
De la guerre et de son travail, aux mutilés
L'intelligence n'a aucun besoin
Des vedettes spectaculaires
De tous les livres scolaires
De tous les maîtres à penser
De tous les spectacles qui font sublimer
Du sport des milliardaires
De tous les partis
De toutes les patries
De toutes les organisations
Des idéologies, croyances, superstitions, religions
L'intelligence est ailleurs
Loin de toutes nos valeurs

Patrice Faubert (2013) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Paraphysique de la guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films sur la guerre du Vietnam
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» Collaboration 2e guerre mondiale
» 717 photos des voitures d'avant-guerre sur le net
» Forum RPG La Guerre Des Clans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: