Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 J'annonce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1005
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: J'annonce   Mer 14 Sep - 9:01

Annonces sans aucune réponse
L'asticot déplaît, comme à la pêche à la ligne
Mais rester soi, rester digne
Aucun poisson ou presque, ne mord aux semonces
Ou alors, vers la sortie, très vite, ils foncent
C'est de mémoire, j'ai digéré ce liquide
Pour vous le faire boire
Comprenez que je suis timide
Voici quelques exemples, à la louche, il faut me croire
" Galérien, 30 ans, hautement qualifié, chômeur expérimenté
Chevelu, mince, éteint, mais cultivé
Cherche femme pour de ses mains, l'allumer "
Ou
" J.H 33 ans, aimant érotisme, naturisme, lire et écrire
1m75, 62 kg, esprit libertaire, cherche femme pour relation sérieuse "
Ou
" Homme aimant Cioran, Debord, Laborit, Lautréamont, Poe, Cravan
Bakounine, et tant d'autres, anarchiste, 1m75, mince, cheveux longs, sportif et cérébral, cherche femme pour relation amoureuse, demoiselles vénales s'abstenir "
Ou
" Mec, trentaine, cherche des gens de tous âges, pour une discussion
sur le vide, RV chez moi, ce jour, à partir de 18h "
Ou
" Dauphin cherche sa dauphine pour nager dans la nudité. Requins s'abstenir. "
Annonce passée sur radio-libertaire dans l'émission " Disques à la demande
et petites annonces...
Ou
" Homme très pauvre pécuniairement, mais très riche intellectuellement
cherche femme très riche pécuniairement, mais très pauvre intellectuellement
pour accord parfait "
C'est un tout petit florilège
De ce qui fut un privilège
Quand les annonces
N'étaient pas domiciliées
Son adresse ou un numéro de téléphone, il fallait laisser
Et en toute gratuité
Comme un rêve, une défonce
Un peu rêver
Avant de beaucoup crever
J'y ai grandement participé !
Ce fut gratuit, quelques temps, à l'ancien libé
Puis là, comme partout, il fallut payer
C'était le monde de l'imaginaire
Crève ou rêve dans les chimères
La chasse à la femelle
Des dizaines de réponses pour elle
La queue basse du mâle
Une ou deux réponses, et pas de femme fatale
L'homme est esclave de la femme
Son vagin le brûle, il est obsédé par son sésame
A la recherche de soi
Et l'on ne rencontre que soi
SOI
Même si toi c'est moi
Même si moi c'est toi
C'est toujours moi, moi, moi, moi
MOI

Patrice Faubert ( 1998 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
J'annonce
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: