Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Abattoirs d'humains

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1042
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Abattoirs d'humains   Sam 13 Mai - 11:36

Les vaches

Veillaient à ne pas faire souffrir
Les humains, que des automates, pulvérisaient
Pour les transformer en des herbes vraies
Car cela était bon pour leurs jarrets

Les moutons

Qui gardaient les troupeaux d'hommes
Veillaient à leur faire faire un somme
Car, ils devaient rester en forme
Pour rester consommables, dans la norme

Les agneaux

Ordonnaient à la bientraitance
Des bestiaux humains, avec bienveillance
Et ils étaient gavés de poisson
Afin qu'ils se portent coton

Les cochons

Avaient à charge, d'endormir
Les humains, et de les mettre
Dans des machines à broyer, pour finir
De les transformer, en des herbes à paître

Les chevaux

Surveillaient le manque d'éthique
De ces pratiques
Et ils protestaient, contre les humains, en batterie
Et toute la mauvaise tuerie

Les canards

Les canards menaçaient de se rebeller
Et d'humains, de ne plus consommer
Quitte à ne manger que du végétal
En s'indignant de la souffrance animale

Patrice Faubert ( 2012 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Abattoirs d'humains
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sturgeon Theodore - Les plus qu'humains
» Fragments humains n°2
» premiers sketch humains
» cherche une confirmation des Abattoirs
» un ordinateur d'IBM bat deux humains à un jeu télévisé..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: