Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Une dormeuse du val

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dimitriyet
Petit poète
Petit poète


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 22/09/2015

MessageSujet: Une dormeuse du val   Mer 12 Juil - 14:36

Le jour du repos de samedi,
Les glaïeuls et gerbes du paradis fleurissent,
Le bébé s'est endormi dans les mains de Marie,
Mais pourquoi tu es comme une poupée de Paris,
Ta tête d'une parade peu gaie, bien triste,
À la place de victoire contre Hitler et fascisme,
Une couverture verte, pâle narcisse sur tes paupières lisses,
Toute fécondée par le verdâtre vide derrière les coulisses,
Le serpent diabolique d'autoidolisation à tes côtés comme le vice,
Sans arrêt tu l'imites on dirait en movement de twist,
Une immense araignée tire les ficelles et files à tes limites,
Le cianide, Judas alors s'est étouffé, se suicide,
Tu lui cries "bravo et bis",
Depuis le lit des lys de Miledy, Salomé agitée sans vie,
Le val amer sans aimer surgi comme l'abysse,
Toute bête du coeur va avec lui,
De Caïn ta fumée avec l'arc-en-ciel trafiquée sur tes cuisses,
La plage de Pauline en explosion atomique se termine ainsi,
Winter, l'hiver nucléaire partout avec tes muets cris dans ce parvis,
Triomphe de l'étoile tombée, circulez, mes amis,
Marianne va plus loin que la Sibérie dans sa bêtise sans merci,
Iscariote ce n'est pas le Christ, même pas Franz List, ton génie,
Fin de comédie d'une mauvaise actrice, artiste peintre, pianiste,
Si depuis le ventre de ta mère c'est ta mise - l'hypocrisie,
Morte-née en chemise toute grise c'est-à-dire en extase visagiste,
Une vampire, on dirait une balle de platine tu t'es prise,
Emprise par soi-même comme la maladie,
Madame Virgin Megastore en bikini,
Dans une transparente pyramide une momie,
Lion d'or de Vénise mort en commune crise de follie,
Toute pervertie alors tant pis,
La corneille sapoudrée est partie comme une manie
Chez le maniaque sadomasochiste de service,
Qui a fait ses travaux de nuit,
L'ennemi a semé son ivraie maudite,
L'abominable vide dans un puant puits,
À la place de la Concorde une obélisque invalide,
Bérézina en Afrique, dépuis l'Ethiopie,
Par la Reine de Midi et "Talitha koumi" tu ne ressucites,
Hors les couleurs du livre de la vie en do re mi.


Dernière édition par Dimitriyet le Mer 12 Juil - 15:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une dormeuse du val
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dormeuse ambrée
» La dormeuse
» Une si jolie dormeuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: