Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Les gènes de l'environnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1030
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Les gènes de l'environnement   Lun 4 Sep - 10:20

Les transmissions transgénérationnelles
Quand l'histoire du monde n'est pas belle
Tout un apprentissage du relationnel
Tous les traumatismes
De l'histoire du monde
Le monde
De l'histoire de tous les traumatismes
De l'individuel au collectif
Du collectif à l'individuel
Aïe mes aïeux
Pour moi, pour toi, ils, elles, eux
Reprendre à son compte
Reproduire tous les comptes
Des valises lourdes à porter
Des fardeaux psychiques de grande pesée
Parents, grands-parents, arrière-grands-parents, familles, relations
Des contaminations, une même procuration
Tout un arbre généalogique
Tout un arbre traumatique
Chaque génération
Tributaire d'une autre génération
Des projets, des problématiques, des biens
Des deuils, des traumatismes divers, des empêchements
Les gènes n'y sont pour rien
C'est l'environnement qui est vilain
Finissant par ne plus faire qu'un !
Les gènes de l'environnement
L'environnement des gènes
Encore plus de souleur
Encore plus de douleur
Qu'avec la seule et éculée version des gènes, cette erreur
Car ce qui mène le monde
Où l'infatuation est pourtant si gironde
Quand
L'esclavage de l'intérêt
Quand
L'intérêt de l'esclavage
Et toujours l'environnement
Pour la structure des rares gènes codants
Comme son principal architecte, évidemment
C'est ainsi
Que nous léguons déjà au futur
D'aujourd'hui, nos poubelles, nos ordures
Comme les déchets nucléaires
Dont l'on a pas assez peur, c'est clair
1) Retrait du combustible
2) Décontamination
3) Destruction du réacteur
Du démantèlement et des risques radioactifs
Déchets à courte ou longue vie, rien de fictif
Argile, granit, sel, pour protéger ou enfouir
Mais sur la durée, l'on ne peut rien prédire
Cela est bien caché aux populations !
Et dans le même temps
Quand tout acte dit humain devient traumatique
Il suffit de se rendre dans une droguerie
Pour fabriquer des armes, toute une alchimie
En France, surtout, du précurseur de l'explosif
Mais ceci n'est que narratif
De l'eau oxygénée
De l'acide nitrique
De l'acétone
Et après, une ceinture de kamikaze, l'on s'étonne ?
Voilà bien un nouvel astocriche
Mais au codex palindrome, chiche !
Et s'il vous plaît de manifester
Tout est prévu, tout est commandé
Ainsi en France
1,2 million de grenades fumigènes
Des grenades assourdissantes et lacrymogènes
Une fortune de 22 millions d'euros
Pour les forces de la répression, ô kapos
Le capital n'a pourtant rien à craindre
Toute la fausse contestation ne faisant que feindre
Et si le contraire s'avérait
Je serais le dernier à m'en plaindre
De la cognition primitive à l'habituation
Et ce de l'unicellulaire au pluricellulaire
Et les plasmodes
Peut-être un jour à la mode
Comme le blob, cellule géante de compagnie
Dans un monde d'habituation à la folie !
Et les pollutions qui jamais ne fanent
Voici en exemple, le dioxyde de titane
Contre cela
Aucune espèce de mouche
N'y pourra rien, voilà
Pourtant
150.000 espèces dans le monde
Pourtant
12000 espèces en France
Et nos préjugés, notre seule évidence
Un monde
Où tout devient du sous-traité
Comme les sociétés militaires privées
Enfants soldats, mercenaires
Multinationales pour toute guerre
Sous-traitance dans la sous-traitance
Les gouvernements dans la démence
Et c'est des mains coupées
Et c'est des pieds coupés
Des tas de gens mutilés
Par des petits ou grands soldats, manipulés, souvent drogués
D'une nation l'autre, tout est relié
L'argent comme le principal moteur
Quand il faut participer à la pire horreur
Comme de jeunes ou moins jeunes africains
250 dollars par mois pour certains
800 dollars par mois pour d'autres
Avec comme marionnettiste, l'arrogance occidentale
Arrogance toute dévouée aux intérêts du capital
Tout soldat missionnant la culture dominante
Quand la vie même est devenue effarante !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les gènes de l'environnement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Grattan et Stefan Michalski - Directives en matière d’environnement pour les musées — ICC
» Les actions citoyennes de Disneyland Paris (mécénat, environnement...)
» [ASTUCE MANGO] Déverrouiller les options "Environnement" et "Recherche Visuelle"
» une envie de métier dans l'environnement?
» A la Défense... Tour Suez Environnement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: