Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Janotisme éducationnel insane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Janotisme éducationnel insane   Jeu 7 Sep - 11:07

Personne
Ne connaît personne
Surtout pas les personnes spectacularisées
Dont l'on ignore l'intimité
Et c'est donc dans les coulisses
Qu'apparaissent tous les vices
Finalement
Toute vie autre
Est aussi un peu la nôtre
Nous sommes tout ce qui vit
Nous sommes tout ce qui meurt
Nous sommes tout ce qui souffre
Nous sommes tout ce qui jouit
Nous sommes toutes les peines
Nous sommes toutes les joies
J'écris les autres
Les autres m'écrivent
Je dis les autres
Les autres me disent
Je vis les autres
Les autres me vivent
Rien n'appartient à personne
Car tout le monde est personne
Et TOUT est déjà arrivé
Et TOUT arrivera
Et TOUT arrive
Quelque part sur la planète Terre
Quelque part dans l'Univers/Multivers
Il y a seulement du décalage horaire
Et TOUT se fait
Et TOUT se défait
Et TOUT meurt et TOUT renaît
Atomes, molécules, étoiles, individus, civilisations
Si vraiment, nous nous en persuadions
Chaque jour serait une révolution !
Et puis
Ce sont aussi toutes nos contradictions
Qui empêchent toute vraie révolution
D'ailleurs
Personne ne semble la vouloir
D'ailleurs
Personne ne semble le pouvoir
Sinon
Plus de travail salarié, plus aucun patron
La fin du prolétariat
La fin du salariat
Plus aucune idéologie ni aucune religion
Plus aucun papier, plus aucune aliénation
Et le tout à l'avenant
Enfin de l'inédit, enfin du marrant
Et donc, la plus criante de nos contradictions
Oser se dire contre la présente société
Et TOUT son spectacle, l'admirer
Comme avec cette prétendue réussite sociale
Voilà bien une sordide adaptation sociale
Tous les gens qui s'inscrivent dans la présente société
D'une façon l'autre, sont forcément en complicité
Toi, moi, ils, elles, eux, personne ne peut totalement y échapper
Sans compter ceux et celles qui rêvent d'y participer
Mais ne le peuvent, du fait de leur pauvreté
Première complicité, le corps enseignant
Qui moule les corps et les esprits dans un carcan
Le corps enseignant, principal allié de tous les gouvernements
Apprendre la soumission à toute forme d'autorité
Dès la maternelle et ce jusqu'au bureau, jusqu'à l'usine, comme à l'armée
C'est pour cela que le corps enseignant est rétribué !
En France
2461 euros par mois, c'est le salaire moyen
Du corps enseignant, du primaire au secondaire
Avec toute une panoplie réactionnaire
Apprendre à tout accepter, à ne rien refuser
L'âge moyen de l'enseignant étant de 43 ans
Et des femmes à soixante dix pour cent
Les élèves sont comme des bidasses
Du capital, beaucoup iront à la casse
Complicité de l'enseignement capitaliste, donc
Aucune originalité, tout doit être quelconque
Comme la France soi-disant insoumise, de biens soumis citoyens
Comme la France soi-disant insoumise, de bien soumises citoyennes
Il s'agit
De reproduire les classes sociales
Il s'agit
De reproduire les inégalités salariales
Hommes et femmes politiques, profs, sont les officiers
Fausse érudition, ignorance bien cachée
Chaque jour les mêmes banalités
Que l'on va répéter pendant des années
Le fascisme libéral sait se remplacer
Alors que 61 pour cent des gens se sont abstenus de voter
En France, aux élections présidentielles, le reste peut se deviner
Toute élection est totalitaire, c'est une dictature, qui ainsi, peut se justifier
Il faut se soumettre à l'autorité
Ou c'est la prison, ou c'est la marginalité
Ainsi, TOUS les métiers
Ainsi, TOUTES les activités
Confortent forcément la présente société !
Tout a pour fonction
De nous robotiser
De nous automatiser
De nous militariser
Comme donc des machines, nous sommes engrammés, programmés, conditionnés
Et encore
L'homme pire que la machine, c'est fort
Ainsi
Dans l'un des centres commerciaux de Washington
Vraiment, j'en reste aphone
Le robot chargé de la surveillance
Un robot vigile de sa vigilance, démissionnant
Le croirez-vous ? en se suicidant !
Inexplicable, incroyable, ce robot s'est jeté à l'eau
Le robot machine que le robot humain, moins idiot
Vraiment, comme une sorte de suicide
Nonobstant, en principe, c'est son programme qui décide
TOUT ce qui est donc enseigné
C'est que pour la soumission puisse durer
Cela à pignon sur rue, à l'école, à la radio, à la télé
Dans les journaux, au lycée, à l'université
Avec des dominants et des dominantes que l'on fait parler
Allez hop ! Garde à vous ! Au pas cadencé !
Du simple patron à l'employé
Du simple soldat à l'officier
Du gauchiste au fasciste
Et il y a aussi des insanes chez les anarchistes
Moins qu'ailleurs, mais j'ai la liste
Pas étonnant que le monde soit sinistre
Car nos cerveaux sont les cerveaux du capital
Et tout ce qui en sort aussi, c'est fatal !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Janotisme éducationnel insane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» B.A. Insane To Bind
» Nearly Insane, un truc de fou
» S.I.C.K. (Serial Insane Clown Killer) (2003, Bob Willems)
» Match Loser / inSane VS Epsylon Gaming
» Un Forum Rpg !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: