Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Hypoxie de la réification

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1011
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Hypoxie de la réification   Ven 6 Oct - 8:34

1900
La plupart des physiciennes et des physiciens
Se disent, que pour de nouvelles découvertes, c'est la fin
Or, bien sûr, il n'en fut rien
Dès 1905, un certain Albert Einstein, vint
1956
La mémoire artificielle
N'est encore qu'une idée dans le ciel
1970
Personne, vraiment encore, n'oserait prédire le Web et Internet
Ou alors, dans la spéculative fiction
Ou alors, le savant au cerveau pas net
Chaque temps avec ses obsessions
Sa vie de tous les jours, son organisation
Comme quoi
Ce grand succès que fut la futurologie
Passe de nos jours pour une plaisanterie
En vérité, rien avec exactitude, ne peut être prédit
Prédire c'est être toujours à côté de la plaque
La réalité nous donne volontiers des claques
1970
Islamisation
De la science dans les pays musulmans
Que le créationnisme américain, c'est aussi débile, c'est aussi dément
Net recul de la raison
Nette progression de la réaction
Et dans tous les pays
Du nationalisme et de la patrie !
Dans chaque pays
Est un président de la tyrannie
Avec dans chaque gouvernement
Tous ses petits, tous ses enfants
Des êtres humains immondes et répugnants
Avec toujours des élections truquées
Aux vrais résultats parfois annulés
De la dictature à peine dissimulée
De la dictature de l'économie de marché
Faisant croire aux gens qu'ils peuvent vraiment voter
Beaucoup de candidates et de candidats
Mais un seul et même programme, voilà
Le capital est toujours sur les coups, pour gagner
Car de A à Z, il peut tout contrôler
C'est comme une matrice
Qui pond ses électeurs et ses électrices
Avec comme seul choix
Avec comme seul droit
Subir son esclavage
Se taire, ne pas faire de tapage
Et puis
Aussi, la terrifiante surpopulation
Les guerres ou bien alors la contraception
La surpopulation fait le jeu de la réaction
La réaction ?
C'est-à-dire, le salariat
C'est-à-dire ?
Le prolétariat
C'est-à-dire ?
Le patronat
C'est-à-dire ?
Le syndicat
C'est-à-dire ?
Le patriarcat
C'est-à-dire ?
Toute religion, toute idéologie
Mentales ou physiques, toutes les maladies
Bref, tout ce qui nourrit le capital, et oui !
Cependant
Que les inégalités sont criantes
Cependant
Que les misères sont devenues insultantes
Soumission à la banalité
La banalité de la soumission
Plus aucune révolte globale
Seulement de la révolte locale
Du local au global, l'on attend
Nonobstant
Rien qu'en France
Cela passe inaperçu comme une évidence
3520 ménages ultra-riches
Soit l'arithmétique de 400 milliards d'euros
Des ménages ne déclarant pas toute leur fortune
De l'argent en moins, par exemple, pour les hôpitaux
Pour le service public en général, moins de thunes
Donc, encore 140 milliards d'euros
Qui sont planqués dans les paradis fiscaux
Sans compter, ceux et celles, un peu moins riches
Avec 300 milliards d'euros, c'est tout de même chiche
Quand chaque pays est vache à lait du capital
Quand tout pays ou presque est devenu un paradis fiscal
L'économie est criminelle de guerre
Comme toutes les femmes et hommes d'affaires
Affaires du capital
Capital des affaires
Voilà des constatations peu sibyllines
Logique imbitable mais peu fine
Quand l'argent dicte toute vie
Quand l'argent invalide toute vie !
En Catalogne, ainsi :
Le régionalisme séparatiste, n'est de toutes façons, jamais révolutionnaire
N'aspirant qu'à sa propre police, sa propre armée, son parlement
Toute une logistique réactionnaire
Bref, toujours le gouvernement
Et puis, la Catalogne :
C'est vingt pour cent
De la richesse en Espagne, pas étonnant
Avec un revenu moyen supérieur
En rapport à la moyenne nationale, par ailleurs
L'humanité inhumanité de plus en plus sectaire
Du corporatisme exacerbé dans l'atmosphère
Au moins
Dans les temps anciens
L'on se mélangeait, l'on s'accouplait
Néandertaliens avec des homo sapiens
Denisoviens avec des homo sapiens
Avec quelques gènes en héritage
Qui vont cheminant d'âge en âge
Comme pour l'adaptation à l'altitude
Pour ne pas sombrer dans l'hypoxie ou l'hébétude
Donc, quelques gènes en commun
Certes, face à l'environnement, cela ne pèse rien
Du métissage et de la mutation
Il le faudrait surtout dans nos idées
Car nous nous comportons comme nous pensons
Nous pensons comme nous nous comportons
Et donc, dans tous nos actes, changer
Pour l'avènement d'une autre société !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hypoxie de la réification
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question sur la gazéification de ma bière
» Vers le desarmement du Descartes ?
» Machine à gazéifier l'eau ou à faire des sodas...
» Remontage complet, Teflon, Filasse ou Loctite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: