Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Le capital ou la société des inégalités

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1044
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Le capital ou la société des inégalités   Dim 3 Déc - 10:58

Le trafic de médicaments
Via Internet, évidemment
700.000 décès chaque année dans le monde
Tout y est effarant quand on le sonde
Cela est comme l'équivalent
De ce monde où tout est argent, où tout est marchand
De 200 milliards d'euros par an
Avec aussi tout un trafic postal
Avec de la complicité qui n'y voit que dalle
Surtout les pilules érectiles
Le machisme est si puéril
Il faudrait demander l'avis aux filles
Quand seuls les yeux des mecs, brillent
Après, donc, les divers produits à érection
D'autres substances en contrefaçon
Antibiotiques, diurétiques
Pas que pour la trique
Anticancéreux, dopants, produits minceurs
Les promesses du faux bonheur
Et ce en quelques clics
Via surtout L'Inde, un peu la Chine, pour le déclic
Avec le pire, le carfentanil
Sédatif pour les éléphants
Décidément, tout décline vraiment
20.000 fois plus puissant que la morphine
Souvent coupé avec l'héroïne ou la cocaïne
Un simple contact avec la peau, overdose, terrifiant !
Et à 95 pour cent
Le trafic est géré par des organisations criminelles
Et en dealant des médicaments, la vie est plus belle
Avec même parfois des mères de familles
Quand la marchandise capitaliste est un jeu de quilles
Les mafias du médicament
Les mafias du logement
D'une façon l'autre
Le capital est en permanence délinquant
Et pour le capital, l'on est toujours l'autre
Grandes villes et petits logements
Comme forcément à Paris, tant de neuf mètres carrés
Pas seulement pour treize pour cent des retraités
Mais à 1800 euros nets par mois, aussi pour des salariés
Et c'est ainsi, aussi pour 23000 foyers
Avec des logements de moins de neuf mètres carrés
Qui à 95 pour cent, par les propriétaires, ne sont pas relogés
C'est la belle France, mais aussi à l'étranger
Et là, aucune technique d'optimisation du mental
Ne pourra rien changer à ce banal
Tout le monde l'utilisant à sa façon, c'est fatal
Respiration
Hyperventilation
Concentration
Méditation
Devenant ainsi comme une technique de domination du capital
Une technique aussi de manipulation, c'est normal
L'idéologie du pouvoir
Le pouvoir de l'idéologie, tout savoir !
Comme feu ( 1901 - 1945 ) Magda Goebbels
Grande bourgeoise qui sut vendre ses fesses
Mondaine et belle
Elle se maria d'abord avec un gros industriel
Puis bifurqua du sionisme au nazisme
De l'étoile juive à première dame du nazisme
Tout pouvant se faire par opportunisme
Tout ce que met bas le capitalisme
Et puis, il faut aller bien
Et puis, il faut paraître bien
Alors que partout, il y a de la dépression
Et ce par centaines de millions
Dans le monde, donc, au fil des décennies
Le phénomène empirant, c'est loin d'être fini
Début du vingtième siècle
Moins de un pour cent
En ce qui concerne la dépression
Vers les années 1950
Six pour cent de personnes dépressives
Alors que de nos jours, comme une autre rive
C'est au moins une personne sur cinq
Qui aura, au cours de son existence, un épisode dépressif
Et c'est loin d'être excessif
Avec de tous les pays, le Japon
Pour l'épidémie de la dépression
Du surmenage, du suicide, voilà la dépression
Du lien de causalité qui trucide
Avec aussi
Toute une promotion de la maladie
DSM, du prêt à diagnostiquer, du prêt au tout dit !
Sur l'échelle de l'information de l'humeur
Des suicides réussis à toutes les heures
Mais de la personne, rien ne dépend
Car c'est d'un contexte précis que tout dépend
De ce fait, c'est le contexte qui crée la maladie
De ce fait, c'est le contexte qui crée l'opinion
De ce fait, c'est le contexte qui crée la profession
De ce fait, c'est le contexte qui crée les envies
Les idées, les goûts, les parcours de vie
Car dans chaque contexte
Il y a bien sûr d'autres contextes
Avec pour ainsi dire des déterminants sociaux
Avec pour ainsi dire des automatismes idiots
Selon la sexuation, selon la culture
Le capital a de nombreuses parures
Avec encore des inégalités salariales
Mais pour beaucoup, c'est toujours l'esclavage salarial
Hommes/hommes, femmes/ femmes
Et le plus souvent, hommes/femmes
Ainsi, en Europe, la différence salariale
Entre hommes et femmes est de moins 16,7 pour cent
Et dans le monde, hommes/femmes, c'est moins 23 pour cent
En Europe, les tâches ménagères, et ce par semaine
19 h pour les femmes, 7h30 pour les hommes, l'entrée sur scène
Quand au nombre de personnes envoyées dans le cosmos
488 hommes, 60 femmes, l'astronautique et son os
Le capital est la société de toutes les inégalités
Nonobstant
Seule la mixité est de créativité
Mais le métier reste séparé de la vie privée
Dans le règne de la pensée séparée !

Patrice Faubert ( 2017 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway.fr "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le capital ou la société des inégalités
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les jeux de société
» Novembre 2009 : Jeux de société et jeux d'enfants
» Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes
» CVC Capital Partners rachète Sunrise
» Collection Atlas "Jeux de société Astérix"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: