Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Sauve-qui-peut du gâchis

Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1219
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Sauve-qui-peut du gâchis   Dim 18 Fév - 10:43

" Vous savez, la question, c'est pas pourquoi les gens se suicident, c'est pourquoi l'on ne se suicide pas plus "

Robert Neuburger ( psychiatre et psychothérapeute )

Alors
Que le tabou de la sexualité
En fait, de la stricte intimité
Effectivement
L'on demande rarement aux gens
Comment baisez-vous ?
De quelle tendance sexuelle êtes-vous ?
Alors que dans la nature
Rien n'est plus naturel que la bisexualité ou l'homosexualité
Des insectes aux mammifères, l'on ne peut que le constater
Grand dauphin, hyène, bonobo, mérou brun
Tout le vivant est bien coquin
Avec donc aussi de la transsexualité, de la transidentité
Pas forcément, donc, pour se reproduire
Mais pour le plaisir, mais pour le jouir
Certes, il faut assouvir l'instinct
L'instinct, cette mémoire de l'espèce
Pour des dames, regarder nichons et fesses
Moi, qui suis un hétérosexuel
Mais comme tout, c'est certainement culturel
Bien plus, je le crois, que pulsionnel
Néanmoins
C'est la société de l'asexualité
Quand des autres, nous sommes isolés
Ainsi, en France, cinq millions de personnes sont isolés
Et donc, de gré ou de force, dans l'asexualité !
La solitude dans la multitude
La multitude dans la solitude
Et puis
L'aliénation du travail
Surtout, hélas, le travail de l'aliénation
Le capital s'expertise de son aliénation
Internalisation, externalisation, soumission
Dans une permanente réorientation
Expérience obsolète, invalidation
De la narcissique transaction
Le capital, tout un langage, quasiment clinique
Pour de la construction identitaire
Ne pas compter les heures, idéologie du mériter son salaire
Tout salarié, toute salariée, le plus souvent est connecté
Joignable à tout moment, ne peut s'isoler
L'entreprise de l'identification
L'identification à l'entreprise
Et du corporatisme
Et donc du fascisme
Dans l'encéphale, dans le corps, comme une inscription !
Souvent, de l'effondrement professionnel
Plus encore que de l'épuisement professionnel
Mais la vraie origine du fameux burn-out
Qui met la légende knock-out
C'est l'aidance, car qui aide l'aidance ?
Et puis, pour se refaire une santé, c'est l'évidence
Cela ne peut se faire avec la bouffe industrielle, ô pestilence !
Le capital est un gâchis
Tout y est est incontestable vilenie
Validée par toute une propagande capitaliste qui abrutit
Malgré tout
Forcément, on ne le clame pas partout
Sans coopération, sans entraide, sans altruisme
Malgré tout
Le moteur des sociétés humaines fut le civisme
Et avec la connaissance
Et adaptée à l'épanouissement humain, la science
Cela peut déboucher sur l'anarchisme
Mais pour la culture, c'est autre chose
Toujours la culture de la domination, jamais en pause
Ainsi
S'alarmer, ne pas s'alarmer
En France, au moins trois millions d'illettrés
Au moins
Des armes nuisibles, ils/elles, ne vont pas inventer
Encore en France
Trois cent têtes nucléaires
Quatre sous-marins nucléaires
Avec seize missiles balistiques
Contenant chacun six têtes
Là, c'est de la physique bien bête
Chaque tête correspondant à un Hiroshima
La belle science que voilà !
Tout étant lié et relié
Dans la merde, partout, un pied est posé
Revoilà notre bouffe industrielle
E900, additif de bouffe artificielle
Diméthylpolysiloxane, de la poubelle
Nanoparticule
Qui tous les jours nous accule
Cinq cent mille fois moins gros qu'un cheveu
Et bien mon vieux !
Il faudrait un vent solaire
Que les consciences éteintes, ce vent éclaire
Un million de kilomètre en une heure
Quelquefois, des millions de kilomètre en une heure
Grossesse d'une femme, grossesse d'une éruption solaire
D'une échographie diverse jusqu'au stellaire
Et s'il y avait un paradis
Cela serait assez proche de l'anarchie
Tout le monde égalitaire
Aucune compétition, aucune guerre
Aucune horreur publicitaire
Fin du salariat, fin du patronat, fin du prolétariat
Tout le monde affinitaire
Justement le contraire du tout totalitaire
Aucune police, aucune armée, aucune autorité
Aucun vol, aucun crime, dans le tout partagé
Aucune hiérarchie, toute sexualité respectée, aucune célébrité
Riches ou pauvres, aucun réel épanouissement avec le capital
Ou cela n'est que du bluff, du masque, du carnaval !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sauve-qui-peut du gâchis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Skavens, 3000 points
» Sauve qui peut ! PZ IV G, Kursk Juillet 43
» 05- La cité des voleurs
» Sauve qui peut ! [Skype]
» La doctrine Sinatra : "My Way", à chacun son chemin, et sauve qui peut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: