Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Synergologie de gestion de barbarie

Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1249
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Synergologie de gestion de barbarie   Mar 3 Avr - 9:28

Sans être aveuglé
De la synergologie
Certains faits sont à noter
Communication non verbale
Intonation, timbre de la voix
C'est trente huit pour cent
Langage du corps
C'est cinquante cinq pour cent
Les mots du discours logique, c'est esbaudissant
C'est sept pour cent
Comme l'appareillage idéologique de l'Etat
Il y a des codes corporels, voilà
Des situations où cela s'exprimera
Selon les temps, les lieux, la socioculture, et cetera
Et même la sensation de l'écoulement du temps
Pouvant se ressentir différemment
En exemple, toute douleur
Nous y renvoyant immédiatement
Une seconde de mal de genou ou de dents
N'est pas une seconde de grande joie, évidemment

" Je suis à la recherche de moyens abstraits d'exprimer la réalité, de formes abstraites qui éclaireront mon propre mystère "

Eric Cantona

Temps, travail, et domination sociale
Pour évoquer feu ( 1942 - 2018 ) Moishe Postone
Marxisme hétérodoxe qui détonne
Contre le capital, une attaque frontale !
Il est plus que temps
Des missiles théoriques
Il est plus que temps
Des missiles poétiques
Sans rien obligatoirement développer
Il s'agit du matériel à bien cogiter
Comme les projets d'attentats fascistes religieux, faire échouer
Des fascistes religieux islamistes
Se sacrifier, une vie meilleure ailleurs, un rite
En France, depuis le 15 octobre 2013
Cinquante attentats déjoués
Dix-sept attentats échoués
Onze attentats aboutis
78 projets d'attentats
Connus des services secrets de l'Etat
Onze attentats réussis, 245 victimes décédées
Et toujours les civils en premier
233 personnes tuées
En ce qui concerne les forces de sécurité
Première cible, mais douze personnes tuées
Quand aux cibles confessionnelles, cinq personnes éliminées
Mais le totalitarisme religieux
Celui des salafistes extrémistes, pas seulement eux
Car toute religion est dogmatique
Intolérante et frénétique
Au fond, toute religion est sadique
Comme tout dieu serait forcément sadique
Toute idéologie aussi est séparatrice et castratrice
Ni dieu, ni diable, ni maître, ni gouvernement, bis, bis
Quand il faut même réajuster la théorie critique !
Nous nous approprions
Les idées des autres
De personne, les idées ne sont la propriété
Quand par exemple, nous les approuvons
Qu'elles sont les nôtres, ainsi, nous le croyons
Et si vraiment nous le comprenions
Il ne pourrait y avoir aucune prétention !
Le savoir des partages
Les partages du savoir
Celui de l'entraide et de la solidarité
Quand personne ne veut dominer
D'autres façons, l'on serait gratifié
Il faudrait être un ou une irrécupérable
Du système, et donc, en fait, inexploitable
Ce qui rime avec inclassable
La société est comme une douleur
Et chaque douleur a ses propres heures
Son propre temps, sa propre arithmétique
Sa propre spécificité, son propre rythme
Douleur mentale
Douleur physique
Et l'affligeant désastre économique
1979, Afghanistan, et un futur Etat islamique
Puis, encore, un djihadisme médiatique
Du fascisme religieux, du fascisme idéologique
Dans le monde s'autoreproduisant
Où tout appert dans le faussement
Gestion de la barbarie, barbarie de la gestion
Comme aussi, tout bizutage, ô débile tradition
Toute compétition produisant de la corruption !
L'ignorance de la souffrance
La souffrance de l'ignorance
Quand toute la matière de l'Univers, un univers étalé
Lui-même, petite portion du Multivers
Un atome par mètre cube d'espace
Par atome ou par proton dans l'Univers
C'est un milliard de photons
Et la lumière fut
Passez votre chemin, les je sais tout
Passez votre chemin, les m'as-tu-vu
Passez votre chemin, les je ne l'ai jamais cru
Passez votre chemin, les revenus de tout
Dix puissance trente protons
Pour chaque tonne de roches ou d'eau
Du gigantisme, nous sommes des pas belles, des pas beaux
Mais du petit ou du grand
Il y a toujours du recoupement
Lafarge, le cimentier du djihadisme
Un autre fut lepéniste
Ce qui ne peut étonner personne en France
Quand 41,8 pour cent des gens inscrits au chômage
Sur 6,6 millions de gens inscrits au chômage
Ne touchent aucune indemnité
Voilà un secret bien gardé
Car le spectacle du secret
Est le secret du spectacle
De paresseux et paresseuses, l'on préfère les traiter
Le pouvoir voulant leur enlever toute dignité
Tous les gouvernements, pour cela, bien calés
Les pauvres maltraités et mal soignés
20 mars 2018, avant, plus tard
Urgences du Samu
19039 malades restés sur des brancards
Peut-être cent mille, en vérité, vous avez bien lu
Tout cela en deux mois, aucun hasard
Toutes les nuisances du capital
Sont à la fois, dénoncées
Sont à la fois, encouragées
C'est là, la boucle loi, du capital !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Synergologie de gestion de barbarie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Logiciel BD Gest de gestion de collection
» [REQUETE] Appli pour gestion des SMS
» Programme de gestion de miniatures
» [JEU] TYCOON TRANSPORT DELUXE : Gestion d'une entreprise de transport par autocars, camions, trains, bateaux ou avions [Gratuit]
» [INFO] application gestion clientèle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: