Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Apologie du zadisme insurrectionnel

Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1182
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Apologie du zadisme insurrectionnel   Mer 11 Avr - 1:19

L'humanité
Ne sera heureuse et épanouie
Qu'avec le temps d'anarchie
Mais pour cela
Il ne faudrait plus aucun fasciste
Il ne faudrait plus aucun nazi
Il ne faudrait plus aucun stalinien
Il ne faudrait plus aucun gauchiste
Un ou une, aucun oubli
Et donc plus aucun ou aucune capitaliste
Plus aucun homme politique
Plus aucune femme politique
Plus aucune banquière, plus aucun banquier
Il faudrait partout des zadistes
Et mort aux nationalistes
Faudrait liquider toutes les saloperies
Avec le zadisme comme seul projet de vie
Il faudrait
Brûler toutes les banques
Du capital, toutes les planques
Face à toutes les représentations
De l'étatisme et du capitalisme
Seul est constructif, le sectarisme
Du sectarisme contre l'abomination
Déjà, l'horreur de leur inévitable fréquentation
Cela ne manque pas, ce sont des légions
Il faudrait liquider toutes les armées
Il faudrait liquider toutes les polices
Mais sans les reproduire et donc avec malice
Liquider
Tous les fascistes, tous les nationalistes
Toutes les fascistes, toutes les nationalistes
Voilà bien du véritable égalitarisme
Tous les staliniens, toutes les staliniennes
Tous les nazis, toutes les nazies
Tous les capitalistes, toutes les capitalistes
Tout ce qui est POURRI
Mais hélas, c'est l'inverse qui s'est produit
Ainsi, pour le monde humain, c'est presque fini !
Oui
Du zadisme partout, en faire l'apologie
Sinon, pour l'espèce humaine, c'est fini
Il faudrait prendre d'assaut
Nouveau blanquisme pas idiot
Bakounine ne l'aurait pas rayé comme faux
Tous les gouvernements
Tous les parlements
Toutes les mairies
Toutes les casernes
Tous les commissariats
Toutes les radios
Sauf Radio Libertaire
Ou les trop rares radios révolutionnaires
Toutes les télévisions
Qui sont toutes de la réaction
Mille personnes bien décidées
Dans chaque grande ville de France
Pourraient faire trembler la finance
La finance, voilà bien la réelle démence
Pour le non pouvoir, il faut aussi s'armer
Et la réaction pouvoir la neutraliser
Mais des militaires du métier, il faudrait retourner
Pour le camp d'anarchie, l'on peut rêver
Nous n'avons rien, osons tout
Nous n'avons rien, bloquons tout
Nous n'avons rien, prenons tout
Nous n'avons rien, de tout, méfions nous
Que crèvent toutes les bureaucraties
Que crèvent toutes les technocraties !
Et dans le temps de l'infini
Cela est arrivé déjà, cela s'est déjà produit
La physique quantique le prédit
Tout pouvant se répéter des milliards de fois
Tour à tour, du mendiant ou du roi
L'infini et le paradoxe de la réplication
La réplication du paradoxe de l'infini
Cela n'est pas une consolation
Mais de la science contre toute religion
Et même notre petite notion
De l'infini, est en restriction
La lumière du 10 puissance 33 centimètres
C'est simplement dans le paraître
Une feuille de papier A4 , coupons la en deux
Pas insurmontable, faut avoir deux yeux
Et au bout de trente fois
L'on arrive à la taille d'un atome, ma foi
Et au bout de quarante sept fois
L'on arrive à la taille d'un proton
Et pour atteindre 10 puissance 33 centimètres
Il faut le faire 114 fois
Il suffit donc de 114 fois
Un partage de division en division
Donc, bien au-delà du proton
Pour amener une feuille de format A4
Et ce à la plus petite des dimensions
De l'Univers observable en considération
Quand de la simple arithmétique
Se conjugue à de la haute mathématique
Autre sens, en doublant le papier seulement 90 fois
L'on atteint la dimension de l'Univers observable
Environ 14 milliards d'années lumière, c'est donc imaginable !
Tout pouvoir est un tigre de papier
La physique aussi est un tigre de papier
Nous venons de le prouver
Comme cette société industrielle
Ou un taureau ne verra, le plus souvent, aucune femelle
C'est du vagin artificiel
Et de la vache transgénique pour obtenir du lait maternel
De la vache chimère aux gènes humains
Toujours le profit, cela n'est pas sain
Du bovin génétiquement modifié
De l'humain médiatiquement modifié
Et bientôt génétiquement modifié
Déjà José Bovin, le député européen
Crachant sur les zadistes anarchistes, c'est un crétin
Contre la société spectaculaire marchande techno-industrielle
Vive le zadisme insurrectionnel
Notre-Dame-des-Landes comme laboratoire
Pour faire des petits qui se feront voir
Salut à vous mes frères
Et frangines de la pensée libertaire
Alors que nous sommes en panne de la diversité
Moins de plantes sauvages et d'insectes, c'est à constater
Ce, partout en Europe
Précarité, pauvreté, retour de la tuberculose
Même dans le métro parisien, de petites doses
Microbes, bactéries, virus, tout voyage sans aucune pause
Sauvons donc les zadistes et le zadisme
Pour atténuer le triomphe du capitalisme
Par la parole, par l'acte, par l'écrit, par la bombe incendiaire
Par la manif, là où on le peut, par le casseur libertaire
Car, au fond
Zadisme partout ou capitalisme partout, telle est la question !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index ",





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Apologie du zadisme insurrectionnel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Platon] Apologie de Socrate
» Matmatah - L'apologie...
» PLATON - Apologie de Socrate
» L'apologie du Lait Maternel
» La complainte du dormeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: