Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Indicibilité d'indécidabilité

Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1165
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Indicibilité d'indécidabilité   Mar 3 Juil - 9:39

" ZAD partout ( sur l'air du refrain du Poinçonneur Des Lilas de Serge Gainsbourg )

Zad partout, Zad partout, C'est la zad partout, Zad partout, Zad partout, C'est la zad partout, Zad de guerre des classes, Zad de zonards de classe, Zad partout, Zad partout, C'est la zad partout, Zad partout, Zad partout, C'est la zad partout, La zad partout, La zad partout, La zad partout, Tout, tout, tout "

Jacques P ( rebelle nantais )

Et au fond
Parler, écrire
C'est surtout, dauber, médire
" Je règle mes comptes
Tu règles tes comptes
Il ou elle règle ses comptes
Vous réglez vos comptes
Nous réglons nos comptes
Ils ou elles règlent leurs comptes
Et pour ainsi, en solde de tous les comptes
Cela n'est pas de la procédure du conte
Moi qui ne suis pas transsexuel
Mais plus évidemment un transtextuel
Certes
Tout mot parle de travers
Certes
Toute écriture publiée ou non publiée
C'est vite du temps oublié
Tout ce que l'on ne peut pas mémoriser
Mais le corps a tout enregistré
Donc, du grand éphémère
Rien que pour confronter
4000 ans, c'est du verre, la durée
1000 ans, c'est d'une carte bancaire, la durée
450 ans, d'un sac en plastique, c'est la durée
Avant que cela ne soit complètement détérioré
Et pour les archéologues du futur
L'explication de tout un passé, même pas sûr
Un passé qui n'aura peut-être pas de futur !
Dans un présent semblant permanent
Avec de temps en temps quelques réajustements
Et pour camoufler tout cela
La technologie qui s'y prête admirablement, voilà
En France
Encore six millions d'ouvriers et d'ouvrières, cependant
Et aussi, paradoxe, sept milliards d'euros
En moins, pour les minima sociaux
Chut, faut pas le dire, c'est comme un gros mot
Et c'est un peu pareil
Dans tous les pays, quand s'obscurcit le soleil
Les derniers Îlots de résistance
Harcelés par la répression sociale et sa macabre danse
Une force de répression sociale
De mieux en mieux équipée
Une force de répression sociale
De mieux en mieux armée
Pour interdire ou contraindre, ipso facto
Toute contestation véritable
Toute manifestation véritable
Comme la ZAD de NDDL, près de Nantes
Ainsi, en avril 2018
L'opération des expulsions lâcha sa fiente
Avec toute sa logistique démente !
Onze mille grenades utilisées
8000 grenades lacrymogènes
Par les forces du capital, que du plaisir, peu de gêne
3000 grenades explosives
Pour une répression qui se voulait décisive
Soit, sur une unité de temps d'environ huit jours
1400 grenades tirées par jour
De quoi se décourager pour toujours
Après
L'on pourra toujours dire
Moi, de mon temps, grande gueule qui s'étire
Souvent, nous, les anciens, faut bien le dire
Mais, très vite, ne pas s'attarder
Sur toute la technologie militaire ne faisant que s'améliorer
Face à tout cet arsenal
Flics, gendarmes, CRS, militaires, et les administratifs
Avec toute une galerie de supplétifs
Des uniformes et des civils
Comme pendant une guerre sociale et civile
L'on y fait ce que l'on peut
Et là où on le peut
Rien d'inutile, rien de trop peu
Personne
Ne pouvant donner la moindre leçon
Et à personne, en aucune façon
Surtout pas le gauchisme prétendument libertaire
Avec le chef, la cour partisane, comme ailleurs, rien à faire
Tellement
Est maintenant polyvalente, la réaction
Tellement
Est maintenant pluridisciplinaire la répression !
En résumé
De chacune et de chacun, la vie privée
Est surtout, de tout, privé
Une vie privée de vie, une vie séquestrée
De toutes façons, de toute apparence, il faut se défier
Toute apparence est une menterie
Toute apparence est une fausse Jacquerie
Pour feu ( 1906 - 1967 ) Primo Carnera, il en fut ainsi
Boxeur, 1m97, environ 127 kg, faux mussolinien instrumentalisé
Par ses managers, largement spolié
Rumeur mensongère, car aucun combat truqué
Il fut donc injustement calomnié
Car son titre ( 1933 ) de champion du monde des poids lourds
Fut amplement mérité
Avec un combat tout à fait régulier
Boxeur déchu, puis lutteur, puis catcheur
Il fallait qu'il gagne sa vie
Cela ne fut pas un homme méchant
Pas aussi niais qu'on le dit, finalement
Un exemple de l'erreur répétée, pour la calomnie
Et tout est souvent rabâché
Comme un principe d'indécidabilité
Du célibat au couple, de la cellule familiale à la société
Des mêmes comportements sans cesse renouvelés
De la reproduction de la richesse et de la pauvreté
De la reproduction de la relation aliénée !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com/ ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Indicibilité d'indécidabilité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: