Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 Lobotomisation populationnelle

Aller en bas 
AuteurMessage
Faubert Patrice
Poète
Poète


Nombre de messages : 1235
Date d'inscription : 02/05/2013

MessageSujet: Lobotomisation populationnelle   Mer 7 Nov - 10:20

Il faut donc
Payer pour tout
Dans la marchandisation, tout a un coût
Et puis donc
Personne ne demande à naitre
Surtout, là, où tout vous envoie paître
De l'être, en interdiction
De l'avoir comme une sommation
Aux lois du marché, tous et toutes, en soumission
Tout pouvant prendre plusieurs formes
Chaque temps historique avec sa norme
Et il y en a pour tous les goûts
Du prolétaire, du nanti, la même roue
Avec des chagrins d'amitié
Puisque tout ou presque est rivalité
Avec des chagrins d'amour
Quand la sexualité joue des tours
Comme si chaque existence
La fausse conscience comme seule cadence
Avec des populations lobotomisées et donc contrôlées
Avec des populations décérébrées et clonées
Toute une fausse diversité
Pour la dictature du capital
Toujours aux ordres, fausse diversité prête à voter
Cela est devenu normal
Cela est devenu banal
La vie enfermée dans un cercueil
De tous nos regrets, comme un linceul
La mort comme une belle affaire
Via tout le trafic du funéraire !
Tout cela ne rentrant
Hélas pas, comme tout le reste, dans le signifiant
De la plupart des gens
Donc, comme par ailleurs, encore
Dans le funéraire, le capital fait fort
Pour la simple inhumation
C'est au moins 4000 euros
Pour la simple crémation
C'est au moins plus de 4000 euros
L'on ne dit déjà plus
Comme l'ensemble de la publicité, qui pue
Ma tête est malade, mais tu peux parler à mon cul
Cimetière
Mais, c'est le jardin du souvenir
Il faut plaire
Il faut faire plaisir
Des tombes avec le code QR
200 euros de plus, c'est un monde d'affaires
Sites mémoriaux sur Internet
Le capital fait toujours la fête
Cependant que
Dans notre corps qui travaille tout le temps
Pas besoin de traverser la rue, ô crétin, c'est évident
80 millions de nouvelles cellules s'y développant
Chaque jour, paradoxalement
Voilà-ti-pas
Que plus rien ne nous émerveille
Le disque, sans cesse, se raye
Comme l'immortalité de certaines méduses
Mort programmée de la cellule, bloquée, quand rien ne s'use
Mais le monde lui-même est devenu une phobie
Comme tout nationalisme avec sa glottophobie
Du nationalisme des territoires
Des territoires du nationalisme
Abominable guerre de trente ans, l'Alsace à la France, on l'oublie !
Et en vérité
De toute cérémonie, il faut se défier
Tout culte
Le culte de la charogne
Aurait dit, feu ( 1875 - 1908 ) l'anarchiste Albert Libertad, révolte qui cogne
Donc, tout culte
Qui que ce soit
Quoi que ce soit
C'est toujours sordide
C'est toujours morbide
Ainsi, toute renommée spectaculaire, est toujours un bide
The Doors ( 1965 - 1973 )
100 millions de disques vendus
Le capital sait faire des affaires
Et feu ( 1943 - 1971 ) Jim Morrison
Comme un sac de pommes
Fut vendu
Fut pendu
Par le fric, tout est détourné et tordu
Il faut l'apologie de l'inconnu
Il faut rester inconnu
Bon, pour revenir au funéraire
Tout nous y ramenant, notre fin dernière
Du coq à l'âne, il passe le Faubert
Et ni coq, et ni âne, j'espère
France, 2013, 560.000 décès
Du capital, une statistique d'abcès
2,5 milliards de chiffre d'affaires
Pas si très jadis
Comme un double six
De la classe septième à la classe première
Maintenant, c'est moins gruyère
Mais 3000 agences environ, 25000 salariés
Un secteur du marché
Ne pouvant jamais chômer
Le pauvre, lui, dans un trou est jeté
Le riche se fait crématiser
Ce sont les déchets des poubelles qui se font incinérer
Dans une humanité qui ne sait que se mépriser
Certes, c'est facile de tout critiquer
Mais malheur, toute l'organisation du monde est à critiquer !

Patrice Faubert ( 2018 ) puète, peuète, pouète, paraphysicien ( http://patrice.faubert.over-blog.com ) Pat dit l'invité sur " hiway index "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lobotomisation populationnelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Vos poèmes-
Sauter vers: