Forum destiné à la publication de poèmes, afin de partager ensemble l'art poétique.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Attention : les textes publiés appartiennent à leurs auteurs, ils sont protégés par le droit d'auteur

Partagez | 
 

 La rencontre du 1er type

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
***
Poète
Poète
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 30
Localisation : caen(d'ici et d'ailleur)
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: La rencontre du 1er type   Ven 25 Sep - 23:47

J'avance
sur la route
seul.
Au file du jour
jusqu'à arriver face à un épais rideau de brouillard.
En le franchissant,
un fracas titanesque éclate.
Lorsque j'en sortis, je vis la présence d'un homme.
Un grand homme,barbu,
me tendant la main.
Alors je l'à prit,
puis nous nous dirigeamme hors de la brume.
Quand soudain, devan moi,
se présenta un paysage d'une beautée surpassant l'immagination créative de touts hommes sur terre.
Des grandes tours babylonniène traversant le néant, d'ou une lune plus grosse que nature, resplendit ses lueurs sur le dédale marbré de cette cité inconnue.
Puis ce ruisseau, d'un écoulement hypnotique, d'eaux plus pure que la transparence des diaments, allant zigzagué dans la vallée magique.
Plus loin encore, dans la clarté de l'air, une cascade d'eau se jette d'une montagne rocheuse et abouttie calmement dans ce qui me semble etre un lac.
Je dis bien il me semble, car sa couleur n'a rien d'un lac habituel d'eaux bleu ou vert, mais d'une teinte alluminium, du mariage entre la lune et le fond du ciel noir. Alliance étrange, certe, d'autres parts des etres semblent jouire de cet accord mystique entre le jour et la nuit car j'entend des rires plus loin dans la vallée.
Bien décidé d'en savoir plus sur ces lieux étrangés et ses peuplade qu'ils recèlent, je me laçe à l'exploration.
Après quelques pas, en descendant le plateau, ces quelques pas qui me paraissaient etre une éternité, peut etre du faite que je marchais lentement pour admiré encore ce paysage magnifique ou peut etre par la densité de l'air qui me parait etre plus lourd que celle que contient la Terre, je vi un nuage d'oiseaux semblable à des chauves-souris, traverser les airs par leurs battements d'aile tourmenté allant disparaitre derrière la falaise rocailleuse d'une montagne, lorsque à l'avale mon regard s'inclina brusquement, attirait sur le dédale blanc de ce paysage troublant que je décidais d'empreinter une fois arrivé en bas.
Chose faite, je m'achemine sur ce ruban de route espèrant voir au plus vite la civilisation de cette planète tel un enfant attendant hattivement la venue du Père noel,les yeux brillants d'impatience et le coeur débordant d'énergie.
C'est alors que passant au travers mes pensées endormient et plongés en plein rèves, l'image pas net d'une forme verticale et sombre, puis un oiseau identique à ceux remarquaient trois heures auparavent environ.
Quel étrange climat. Plus je m'aventure dans le décor et plus je sent le vent tourné, fomenter une trame envers et contre moi.
A vrai dire, je ne sais plus ou j'en suis, peut etre suis je atteint de la paranoia que l'air me fait sentir. Regardez cette homme éperdu, au visage hagard, ses traits sont morne et ses rides déssinant son histoire comme une éternelle fatigue. Et.., et je prèfere ne pas vous peindre plus les traits de cet homme afin de ne pas crée une familliarité qui pourrait vous toucher sur son sort et meme inversé le court de l'histoire.
Revennons à nos moutons, ne nous égarrons pas trop loin.
Me voilà arrivé tout près d'un hammeau, ou s'entassent des espèces de chaumières dont certaines fument, quand tout à coup un voile blème s'étend à mes yeux et un fourmillement intense parcourt mon corp entier, mes jambes flanchent et s'agenouillent au sol, d'ou je tente de reprendre mes esprits, mais en vain.
Un sort m'a t'il été jeté? je crain que oui, car lorsque j'ouvris à nouveau les yeux, je me trouvais alité dans une de ces chaumières, entourais de cinq, de cinq Elfes, non! six, car ce dernier vient d'entré et ma vue encore sous emprise d'une sorte de cataracte dicerne encore mal les formes qui se présente. Cepandant je perçois les couleurs et les sons, les voix que s'échangent ces etres et leur rire sardonique, présageants rien de rassurant à mon égard.
Et alors là, je peut dire que mon éffroi me fait immaginer toutes sortes de tourments envisageables et leurs mufle rhinolophe aspirés à leurs envies de sangs.
Lorsque je repris possésion de mes mirettes, ont m'apporta un breuvage verdatre et épais dans une corne tortueuse que j'ai du boire, avec toute la crainte et la méfiance que j'avais à leurs encontre. Mais qui m'été offert en signe d'acceuille, signe que je compris plus tard, lorsque je me rendis compte d'une morsure au coup me faisant comprendre que moi aussi,
j'allais devenir comme eux, après mutation, et que donc maintenant j'étais l'un des leurs.
Mais la lune n'a pas changé de visage, et les collines n'ont pas poussaient leurs cris.
Touts reste à venir dans ces landes infernales.
Ou le vent souffle un air magique, que les oiseaux de proies empreintent, en passant derrière les mystèrieuses montagnes.


***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
***
Poète
Poète
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 30
Localisation : caen(d'ici et d'ailleur)
Date d'inscription : 20/07/2009

MessageSujet: Re: La rencontre du 1er type   Ven 25 Sep - 23:59

salut les poètes. Alors voilà une longue histoires, qui se passent dans un monde plein de fautes!(Dsl) Un monde encore inexploré des humains, mais qui peut etre viendra, à qui sait attendre. Lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La rencontre du 1er type
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche plan tobrouk type 202
» Evolution des devis, du type de clientèle et des charges d'un atelier - Atelier Amoroso Waldeis
» [Anniversaire] Personnages de Type-Moon ! =D
» armée type Hommes betes de khornes
» diabétique type 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poésie en ligne :: Histoires-
Sauter vers: